OFF
ON
Boxed

Adrien Séguret

adrien seguret

Adrien Séguret a bien voulu se prêter au jeu des questions-réponses pour Trail Session, une interview exclusive à lire d’urgence, à l’approche du Trail des Ruthènes !

T.S : Bonjour Adrien , peux tu te présenter à nos lecteurs ?

A.S : Bonjour, Adrien Séguret, 29 ans, marié et et papa depuis peu. Je vis au Vibal en Aveyron. Je suis coach sportif à mi-temps et salarié de l’association Absolu Raid l’autre mi-temps chargé de l’organisation de Trails et Raids multisports. Passionné de sports Nature, je « joue » à faire du Trail depuis peu.

T.S : Comment es-tu arrivé au Trail ?

A.S : Je fais du Raid multisports depuis 7 ans, mais depuis 2011, le Trail me tentait. J’ai participé, en 2011, à l’Enfer des Palanges puis au Trail du Rouergue, par chez moi, je les ai gagné tous les 2, donc je me suis inscrits sur le Trail des Hospitaliers, qui s’est bien passé également (1er), alors j’ai vraiment commencé à prendre goût au Trail de part les résultats et la pratique. Et avec ce Trail des Hospitaliers, je me suis aperçu que plus c’était long et plus c’était bon. Donc j’ai décidé de me tourné vers la longue distance.

T.S :  Après une bonne saison 2011 et un bon début de saison 2012, la fin fut plus dure…tu peux nous en parler ?

A.S : Oui la fin 2011 et jusqu’au mois de mai 2012 tout s’enchaîné comme dans un rêve, je revenais tous les dimanches avec un nouveau trophée, mais sur la reconnaissance de l’Ultra Trail Puy Mary Aurillac, je me suis blessé, Syndrome rotulien. Du coup, un mois d’arrêt total, puis arrivé l’été, j’avais énormément de boulot, donc très difficile de m’y remettre comme il aurait fallu. J’ai préparé le GRP, mais je suis arrivé malade le jour J, puis j’étais en forme sur les Mondiaux de Raid au Raid in France, et nous avons dû arrêter avant la fin à cause d’une blessure d’un de mes coéquipiers. Une période où la chance était absente. Puis, je suis allé faire les Templiers et Hospitaliers en suivant, mais avec une accumulation de trop de choses pour moi, j’ai dû arrêter les 2. Je passais une période trop chargée au boulot (6h-21h tous les jours) + la construction de ma maison, c’est trop pour s’entraîner et surtout se reposer (50% de l’entraînement).

T.S : Etant toi-même coach, prends tu une personne pour t’aider pour tes courses ou fais tu seul ton planning d’entrainement ?

A.S :  Jusqu’à maintenant, je m’entraînais seul, mais depuis la mi-avril, j’ai pris un autre coach, car je voulais que quelqu’un ai un œil extérieur sur mes performance et sur mon entrainement. Mais aussi, car je voulais quelque chose de carré, car quand c’est pour soi, on est souvent plus laxiste et on se pose trop de questions sur ce qu’il est nécessaire à faire pour marcher. Cependant, en fin d’année, je me suis rendu compte que j’avais un emploi du temps beaucoup trop compliqué pour demander à quelqu’un de le planifier à ma place. Et je me suis aperçu aussi que quelque chose de trop carré me laissait pas assez de plaisir pour mon plaisir de courir. Donc, depuis novembre, je me réentraîne seul, car je me connais, je sais ce qu’il me faut quand il faut, et je peux faire en fonction de mon emploi du temps. Et surtout, je garde cette notion de plaisir. Même si je connais les entraînements à faire à un moment donné, je me laisse beaucoup plus de liberté sur leur contenu et leur longueur pour continuer à me régaler et avoir l’impression de « jouer » à faire du Trail dans la Nature. C’est en me faisant plaisir que les résultats reviendront.

adrien seguret2

T.S : Tu es parti à Madère pour préparer un séjour Trail à Madère pour Verdié Voyages, tu veux bien nous en dire plus ?

A.S :  Oui, je suis parti à Madère avec mon coéquipier et ami, Lionel Villeneuve, pour travailler sur des parcours Trail sur l’île de Madère. Ce sont des parcours que proposera Verdié Voyages pour les Traileurs recherchant une destination pour des vacances Trail. Ce parcours pourra se faire sur une semaine en Liberté ou alors accompagné pour bénéficier de conseils d’un spécialiste Trail tout au long du circuit. Je crois que nous avons mis au point un parcours extraordinaire au point de vue de la diversité des paysages, leur beauté et par la diversité des terrains d’entraînements. C’est une île sur laquelle il est possible de travailler énormément de choses (vitesse côtes et descentes courtes, côtes et descentes longues, technique, roulant…) et tout ceci dans un cadre paradisiaque. Ceux qui l’appellent la petite Réunion ne se trompent pas, elle est incroyable. Et en plus, elle est très proche de la France, et très accessible au niveau tarif. Pour ma part, je risque d’y repartir avec des Traileurs cette année, et j’y retournerai également pour participer à l’Ultra Trail de Madère le dernier weekend de mai 2013. Cet Ultra est une traversée de l’île du Nord-Ouest au Sud-Est, sur laquelle vous passerez par des lévadas, de longue côtes et descentes, des passages très aériens en montagne, de magnifiques cascades, des hauts plateaux, des forêts d’Eucalyptus… Je crois que j’ai maintenant un faible pour cette île.

T.S : Ton meilleur souvenir en Trail ?

A.S :  La descente du Roc Nantais 5 minutes avant ma victoire sur les Hospitaliers en 2011. Un moment indescriptible avant de tomber dans les bras de ma femme et mes amis venus me soutenir.

T.S : Ton plat préféré (surtout en dessert ) ?

A.S : Contrairement à ce que tu pourrais croire  les desserts ne sont pas ma plus grosse gourmandise ! J’opterai plus pour un bon plat de charcuterie (Aveyronnaise) avec un bon Aligot derrière. C’est vrai, ce n’est pas très léger, et c’est mon gros problème, j’aime trop être à table et me faire plaisir.

T.S : Ton rêve le plus fou ?

A.S :  Je n’ai pas spécialement de rêve fou. Ma vie actuelle est déjà magique… une petite femme qui prend soin de moi, bientôt papa, une maison au bord du lac avec les kayaks dans le jardin, la vie en Aveyron, et des déplacements permanents pour le Trail (boulot ou loisir) ou le Raid dans les plus belles destinations, que je ne fini pas de découvrir. Quoi demander de plus ?

T.S : Tu organise le Trail des Ruthènes le 17 février 2013 à Rodez, tu peux nous décrire cette course ?

A.S :  Le 17 Février 2013, avec l’association Absolu Raid, nous organisons en effet le Trail des Ruthènes. Nous l’avions organisé durant 2 années de nuit, mais pour la 3e édition, nous avions envie de partager la beauté des paysages avec tous les participants. Cette course retrace mon terrain de jeu, les sentiers sur lesquels je cours en permanence. Pour l’édition de 2013, nous avons voulu mettre en place 3 parcours, pour qu’il y en ait pour tout le monde, un 16,5 Km, un 27 Km et un 65 Km. Je pense que les parcours sont vraiment sympas, vous pouvez en voir une petite présentation sur la vidéo de présentation qui figure sur www.traildesruthenes.fr

Je vous y attend nombreux !

T.S :  Adrien merci pour nous avoir accorder du temps , et je te souhaite  une très bonne année 2013 avec ton petit bout qui vient de naître !

A.S : Merci à vous et à bientôt !

Jérôme Thierry, pour Trail Session.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *