OFF
ON
Boxed
<span style='color:#5a4e4e;'>Asics Boa Dynamis: Pour coller à la route !</span>

Asics Boa Dynamis: Pour coller à la route !

Une fois n’est pas coutume, place à la course sur route avec cette toute nouvelle paire d’Asics, la Dynamis, couplée au système de serrage BOA. Ayant décidé de m’inscrire sur un coup de tête sur le triathlon M de Biscarrosse fin septembre, le test de cette chaussure est arrivé comme un pti coup du destin. En effet, quoi de mieux pour le tri qu’une chaussure qui s’enfile comme un gant et qui se « serre » en ….2 secondes !

 

*Caractéristiques techniques

Commençons d’abord par un petit tour d’horizon des détails techniques annoncés par Asics (pour une paire taille 42) :

Intéressons-nous maintenant au système de serrage Boa, qui fait toute la spécificité de la chaussure. Le système Boa est un système de serrage indépendant que l’on retrouve sur de plus en plus de chaussures, sur route comme en trail. En voici quelques unes : Asics Fujirado, Dynafit TransAlper U, Mammut MTR 201, New Balance Fuel Core Sonic TM (route).

La caractéristique de l’ingénieux système est de proposer un serrage ultra-rapide, en un tour de main. En soi, rien de révolutionnaire. A l’image de certaines boots de snow, pour serrer le pied et arriver au maintien souhaité, il n’y a ainsi qu’à tourner une molette. Celle-ci, au fur et à mesure des tours, imprime une tension sur la gaine de serrage venant comprimer (d’où l’appellation« Boa ») le chausson du pied et donc le maintenir. Le système ne datant pas d’hier (se méfier du marketing), l’ingéniosité réside dans son adaptation pour des chaussures spécifiques où le gain de poids et le confort sont les maîtres-mots.

*Confort

Outre la rapidité avec laquelle on enfile et serre la chaussure (non négligeable sur un triathlon), l’autre aspect réellement positif de ce système est le confort qu’il permet d’adapter. Et il faut ici reconnaître qu’Asics a particulièrement bien su l’exploiter et tirer profit de sa collaboration avec BOA systems pour créer une chaussure légère, ayant du mordant tout en gardant un confort incomparable.

*Chaussant

La chaussure est hyper confortable. La chaussure s’enfile comme un gant, même si le coup de pied est maintenu par un chausson assez serré où il peut être difficile d’y insérer un pied nu déjà gonflé par l’effort. Celui-ci étant extensible, il n’y a cependant qu’à « ouvrir » un peu la chaussure et à y enfiler le pied et hop, on y est ! C’est tout aussi simple pour le serrage : on tourne jusqu’au maintien souhaité pour serrer, on tire une fois pour desserrer totalement.

* Sensations

Sous ses airs sobres et discrets, la Boa Dynamis sait parfaitement faire parler la poudre ! Sur les deux mois où je l’ai exclusivement testée et utilisée sur la route, je n’ai eu aucun problème ou défaut de serrage à relever. Sans exagérer, je n’ai même pas eu à signaler un lacet se déserrant ou une gêne du disque de serrage par exemple. Rien. Je me doute bien que sur des pieds plus forts que les miens, ça doit arriver mais là, croyez-moi, j’ai eu beau chercher, je n’ai rien à redire sur le serrage….

Comme je l’ai dit précédemment, le confort est clairement top, même s’il reste relatif et même s’il faut préciser que j’ai le pied fin et qu’Asics a plutôt tendance à chausser droit et fin. Le cushion de la chaussure est parfait : souple lors de la mise au pied et sur les appuis continus, ferme et tapant sur les relances. C’est tout ce que l’on est en droit d’attendre d’une pareille chaussure.

Quant à savoir comment se comporte la chaussure sur les pistes, et bien…. elle accroche comme il faut, sur sec comme sur route mouillée. Bien évidemment, le pied sera très vite trempé dès qu’il pleuvra et la chaussure glissera sur un appui en courbe pris trop rapidement. Mais la chaussure, aidée par le fameuse « guidance line » d’Asics réagit vraiment très bien.

Les coureurs que vous êtes se poseront sans doute également la question « à quelle type de distance cette chaussure est-elle appropriée ? ». A mon sens, la chaussure se prédestine clairement pour des coureurs légers (< 75kg) et pour des distances relativement courtes (type semi).

Conclusion

Je n’ai pas l’habitude d’être dithyrambique, encore moins avec Asics où j’étais resté sur une très mauvaise expérience avec les Fuji Sensor 3, mais je dois reconnaître que j’ai vraiment peu de reproches à faire sur cette paire de chaussures. Elle sait répondre à toutes les attentes qu’un coureur peut avoir concernant une chaussure de route. En ce qui concerne celle d’un triathlète, je suis persuadé qu’elle saura satisfaire les besoins des novices tout autant que ceux des experts. Légèreté et rapidité d’enfilage sont des critères essentiels pour le triathlon, et cette chaussure y répond parfaitement.

La collaboration avec le système BOA a accouché d’un beau bébé. Et, c’est simple, si je le pouvais, je…. dormirai presque avec ! 😉 

Prix de Vente Conseillé : 170€

Disponible en ce moment chez notre partenaire irun.fr au prix de 135€ (modèle féminin)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Bénéficiez de 15% de Réduction Immédiate avec le Code Promo TRAILSESSION

14657787_10154616273784894_1849556386_n

Trail Session Magazine, Novembre 2017

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

14938123_1454470054566419_4212488447338767112_n





A lire aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *