OFF
ON
Boxed
Aude Trails Cathares 2017 : Une 9ème Edition Hommage à Vincent Gimenos et un Evénement PLUS QUE PARFAIT !

Aude Trails Cathares 2017 : Une 9ème Edition Hommage à Vincent Gimenos et un Evénement PLUS QUE PARFAIT !

La 9ème édition des Aude Trails Cathares se déroulait le 20-21 mai à Cucugnan et ses alentours. L’événement a réuni bon nombre de coureurs venus en découdre avec les sentiers Cathares.

Le Challenge Cathare solo et mixte, sur les deux jours, a rassemblé pas moins de soixante dix personnes et six relais mixtes. Il débute le samedi du village de Paziols où les coureurs sont prêts à prendre le départ depuis le centre du village.

Un hommage au coureur basque Vincent Gimenos, décédé quelques jours plutôt dans le massif du Canigou, est rendu en respectant une minute de silence. Moment solennel ou chacun prend bien conscience que la vie ne tient qu’à un fil.

S’en suit le briefing de Béa, organisatrice principale de l’événement, le parcours du jour est tout frais-défriché et le tracé inédit. Les jambes trépignent d’impatience.

Le départ est donné à 8h, les concurrents au challenge s’élancent sur les pistes du plateau rejoignant le village de Padern, premier ravitaillement de la journée. Par la suite une longue montée les mène vers le mont Tauch, planté d’éoliennes. Le soleil commence à chauffer et la vue est imprenable sur la massif du Canigou encore enneigé. Par la suite s’enchaînent descentes en sous bois et sous la bruyère ainsi que singles à flanc de falaise. Le déroulé, majoritairement à l’ombre, est fort agréable et déjà nous voilà au village de Montgaillard, dernier ravitaillement important avant la fin. Nous atteignons une crête surplombant le village de Padern, point d’arrivée de la journée. La cité semble encore loin, le panorama fait oublier la difficulté. Le sentier est fraîchement tracé et défriché, l’attention et le travail donné à la mise en place du parcours et à son balisage sont de grande qualité. Une ultime descente et nous voilà rendus à Padern où une bonne bouteille de vin de la région nous attend en guise de récompense.

Au final, un bien beau parcours d’une quarantaine de kilomètres avec 2200m de dénivelé positif, au balisage soigné, pour cet première étape du challenge Cathares.

L’après midi du samedi fait place à la récupération après cette journée exigeante afin de remobiliser l’énergie nécessaire au second jour. Cela va être grandement aidé par la «pasta party» d’anthologie et de qualité avec pas moins de sept choix de pâtes cuisinées. Il y en a pour tous les goûts, aux légumes, à la viande, aux fruits de mer, etc… Au final ils sont cinq à faire tout le travail en cuisine, ils peuvent être fiers de leur travail.

La soirée est animée par un groupe de musique très entraînant. L’envie de danser et s’amuser se fait ressentir tellement l’ambiance est «bonne enfant». Certains en profiteront jusque tard dans la soirée, d’autres rejoindront leurs lits en vue des courses de dimanche qui les attend.

Le dimanche est le jour phare de ce week-end de folie, la seconde étape du challenge est greffée à la «Course des Seigneurs». Du coup la course emblématique rassemble 149 participants, plus 72 coureurs du challenge et 6 duos en relais mixtes. Le départ de Cucugnan est lancé à la conquête des châteaux Cathares. Devant cela part en trombe, le peloton lui attaque la première montée sous la fraîcheur du matin encore présente.

Déjà au château de Peyrepertuse, la chaleur se fait ressentir. Nous attaquons la grosse montée de la course pour enfin accéder à un bon passage en crête offrant un panorama toujours aussi sympa sur la chaîne Pyrénéenne. Puis nous nous engageons dans une descente mémorable avec des parties techniques en pierrier où le seul moyen de ne pas se retrouver dans les «bartas» est de se raccrocher à la moindre branche. La suite mène les coureurs à l’assaut du château de Quéribus. L’ambiance médiévale est vraiment très envoûtante, on s’imagine remonter dans l’histoire passée, on a une impression de conquérir un fort. La fin nous fait descendre vers Padern où tous les parcours se réunissent, ceux du 50km et du 20km. Désormais la chaleur est accablante, heureusement les ravitaillements sont nombreux et fournis permettant de rester hydraté et alimenté correctement. Une ultime difficulté, un «mur» bien raide à gravir les mains sur les genoux, avant la dernière descente rejoignant Cucugnan.

Du coup, nous avons eu droit à une course de 46km pour 2800m de dénivelé positif, à la fois technique et roulant, en très grande majorité sur sentier et quelques pistes, avec un balisage soigné.

En parallèle, on trouve le Trail de Quéribus d’une longueur de 20kms pour 1200D+, ainsi que La Ronde d’Alycia, course de 10kms et 250D+ visant à venir en aide à une petite fille atteinte du syndrome de Rett, en reversant une partie des profits à l’association «Princesse Alycia».

Grâce au bouche à oreille, l’événement a réuni 920 coureurs, pour 680 l’an passé.

Je retiendrai de cet événement une organisation de qualité. Je fus véritablement étonné par les parcours proposés. En effet, le travail mené est considérable pour proposer de la course nature de haute volée. Contrairement à de plus grandes courses où les itinéraires sont parfois de piètre qualité avec des pistes forestières à n’en plus finir, sous prétexte que l’on se trouve en montagne, ici, il y a une réelle intention de faire plaisir aux coureurs.

Je ne parlerai pas plus des repas de courses qui furent bien gargantuesques.

Et bien sûr, des bénévoles aux petits soins, chaleureux, à l’écoute et dévoués.

Crédit Vidéo YouTube : gavachovergat

Quelques mots de Thomas Galpin, vainqueur du « Challenge Cathares »

« Salut,  C’est avec plaisir que je reviens cette année (déjà venu l’année dernière) à Cucugnan et je sais que je vais passer un excellent week-end.

Que dire, à part que les bénévoles se démènent tout le week-end pour être aux petits soins avec les coureurs et que ce Trail d’une authenticité rare.

Le travail monstrueux des bénévoles pour ouvrir des sentiers nous offre un parcours technique, sauvage et exigeant physiquement.

L’ambiance unique et la fameuse pasta-party, avec sept choix de pâtes différentes, accompagnés d’un concert sont d’autres atouts de ce Trail qui en font un incontournable et qui donnent envie de fuir les grosses organisations.

A l’année prochaine.»

Quelques mots de Pascal Massou, vainqueur de la «Course des Seigneurs»:

«Encore une fois un grand MERCI à Béa et toute son équipe qui nous permettent de vivre de si belles aventures humaines.

Tout y est au top ! ! ! Le repas d’avant et d’après course, le petit concert, l’ambiance générale, le balisage et le parcours 3 étoiles au guide des «Trails à faire une fois dans sa vie».

Quand j’y pense, quel boulot niveau parcours, c’est juste inimaginable le travail qui a été fait pour ouvrir des sentiers dans des endroits que seuls les sangliers connaissent !

En espérant de tout cœur que cette épreuve perdure encore de nombreuses années. »

Tous les résultats sur le lien suivant

Rédacteur : Camille Minard pour Trail Session Magazine

Bénéficiez de 15% de Réduction Immédiate avec le Code Promo TRAILSESSION

14657787_10154616273784894_1849556386_n

Trail Session Magazine, Juin 2017

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

14938123_1454470054566419_4212488447338767112_n





A lire aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *