OFF
ON
Boxed

CERAMIQ , une éruption de sensations !

Ce mois-ci, Valessa, notre rédactrice-testeur, passe au crible le maillot manches longues CERAMIQ ! Un test sans concession …

ceramiq

Lorsque j’ai entendu parler pour la première fois de la marque Céramiq et de ses tenues « nouvelles technologies », j’admets que j’étais assez suspicieuse. Je me suis demandée s’il ne s’agissait pas d’une énième marque de textiles outdoor prête à nous vendre (encore), à nous les traileurs, un vêtement soi-disant d’exception, vantant des mérites totalement factices.

Avant réception du précieux tee-shirt manche longue qui fera l’objet de mon test, je décide de mener une petite enquête sur la marque Céramiq : qui ? quoi ? où ? Je veux tout savoir !

Et c’est avec étonnement que je découvre que derrière Céramiq se cache la société HT Concept ,une entreprise 100% française, basée dans les Vosges à Gérardmer.

Une fois  le tee-shirt dans les mains, j’avoue que j’ai été de suite stupéfaite par sa matière douce au toucher et son poids plume. De bons points, mais il va falloir faire ses preuves sur le terrain !

J’ai donc enchaîné une série de sorties longues, en le soumettant à des variations climatiques, que ce soit sous des températures clémentes, dans le froid ou sous la pluie.

A l’effort, on ne peut qu’apprécier la douceur et le bien-être qu’il procure. On doit ce confort à une matière innovante. La marque « made in France » met en avant un nouveau procédé appelé «  Gold Reflect’Line®, qui est une combinaison d’une trentaine d‘oxydes de métaux issus de roches volcaniques. Chauffés à 1600° C puis mélangés à un liant polyuréthane, ils forment un complexe appliqué sur un textile qui permet d’une part de capter les infrarouges lointains produits par le soleil, et d’autre part de faire miroir à ceux dégagés par le corps. La synergie ainsi créée procure une sensation de confort corporel très appréciée des sportifs. »

Alors, il est vrai que cette description annoncée par la marque, peut laisser perplexe, et en dérouter certains. Mais les tests, quel que soit les conditions, confirment cette sensation de bien-être. J’ai tout de suite été séduite par son côté  « très près du corps » sans pour autant se sentir compressée. Il promet ainsi une totale liberté de mouvement.

DEBARDEUR_F[1]Conçu sans aucune couture sous les bras, je n’ai pas éprouvé de gêne. J’ai également apprécié son discret col ½ zip. Avec son effet seconde peau, il se ferait presque oublier ! Sachez également que l’entreprise française, soucieuse de l’environnement , garantit des vêtements sans aucune substance chimique.

Notons au passage, que cette invention a fait l’objet de plusieurs distinctions dont une médaille d’or au Concours Lépine de Strasbourg et a été récompensé par la Société de Médecine du sport.

Mais ce qui demeure selon moi l’un des atouts phare de ce textile c’est sa capacité à rester totalement sec pendant et après l’effort ! Il procure une très bonne régulation thermique. On ne se sent  jamais moite ! Pourtant si fin, il assure une solide première protection contre le froid. Sous une pluie fine, il reste sec !

Il est incontestable que cette gamme a été particulièrement soignée et a fait l’objet de nombreuses investigations pour offrir aux sportifs de tout horizon un réel confort. Céramiq connait aujourd’hui un succès grandissant  et compte parmi ses ambassadeurs, Jason Lamy-Chapuis ou bien encore Stéphane Peterhansel .

Quelques bémols sont à signaler tout de même. Soyez vigilant sur le choix de la taille. Pris en 36, je l’ai trouvé qu’il descendait un peu trop sous les hanches. Des efforts sont à faire également côté look, j’avoue que je n’ai pas été conquise par le graphisme des motifs. Enfin et surtout le prix qui demeure relativement élevé : 68 euros pour le tee-shirt technique femme couleur corail et 75 euros pour son homologue masculin au ton vert plutôt attrayant. C’est donc un achat qui reste onéreux même si l’on peut comprendre que derrière ce tarif se cachent de nombreuses heures de recherche et de développement.

Pour conclure, je suis plutôt satisfaite de ce tee-shirt manche longue ,qu’il faut avant tout considérer comme un sous-vêtement. Idéal pour une première couche, il saura vous tenir au chaud lors de vos prochains trails hivernaux. Je suis d’ailleurs convaincue qu’il sera le parfait compagnon pour ceux qui prendront le départ de la Saintélyon en décembre prochain !

Test et rédaction: Valessa Oliviera

Photo: Agence Epic

A lire aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *