OFF
ON
Boxed
Festival des Templiers 2017 : Mon aventure avec la Team Polar

Festival des Templiers 2017 : Mon aventure avec la Team Polar

L’aventure commence par un beau jour de juillet, le 26 exactement, où en pleine séance de footing dans la belle forêt des Landes de Gascogne, je reçois un mail de la part de l’ Event Manager de la marque Polar, qui m’annonce ma sélection en qualité d’ambassadeur pour le Festival Trail des Templiers à Millau.

LES PRÉMICES D’UNE EXPÉRIENCE INOUBLIABLE

Fin connaisseur et amoureux de la marque de montre cardio GPS Polar, je peux vous dire que les derniers kilomètres pour rentrer à la maison furent rapides et d’un pas aérien.
Cette annonce tombe à point nommé, car après une saison chaotique en terme de course chronométrée, l’occasion est trop belle pour ne pas préparer ce rendez-vous.

LES TEMPLIERS ET MILLAU POUR RENDEZ-VOUS

Crédit Photos @ManuMolle_Arcenciel

Pour rappel, les Templiers, c’est le haut lieu du trail mondial et je vous invite à lire notre article de présentation paru il y a quelques jours.

Le Festival des Templiers, c’est une ambiance incroyable, avec des sportifs venus de tous horizons. De plus, cette année, un plateau d’athlètes internationaux est venu se joindre à la fête avec entre autre Sylvain COURT, Nicolas MARTIN, Sébastien SPEHLER,  Ruth CROFT,  Ida NILSSON, Emelie FORSBERG, Baptiste CAZAUX, Jocelyne PAULY…

Je connais bien ce Festival pour y avoir fait mes armes sur Ultra, avec l’épreuve reine du Grand Templiers en 2015 soit 76 kM et 3500 M de dénivelé.

Les Causses offrent des paysages somptueux et son air reposant est propice au dépassement de soi. Cette année, ce sera le Marathon des Causses avec un profil assez roulant, bien que les 3 grosses difficultés du circuit, auront eu raison des courbatures que je ressens au moment même où j’écris cet article.

Pas forcément habitué à ce type de format, j’opte pour une préparation express de 12 séances grâce à mon ami Paulo (que je remercie au passage), avec comme objectif, de finir cette épreuve dans les 04H30.

Le départ sera donné le samedi 21 Octobre à 12H15.

UNE ORGANISATION AUX PETITS OIGNONS

Pour fêter le lancement de la nouvelle Polar M430 (retrouver le test ici ), la marque Finlandaise a invité plusieurs médias, mais aussi deux gagnants d’un jeu concours organisé en amont sur les réseaux sociaux. Ce groupe éclectique sera d’ailleurs la force de cette aventure enrichissante.

Durant toutes les semaines qui ont précédé le jour J, les responsables nous ont chouchoutés. De la mise à disposition d’un groupe de discussion sur Facebook, à la demande de notre régime alimentaire jusqu’à l’accueil le vendredi 20 Octobre ( J-1), les conditions ont été au max pour nous faire vivre, le temps d’une course, dans la peau d’un coureur élite.

À notre arrivée, quelle fut pas ma surprise de voir un hôtel de grand standing avec une vue imprenable sur le célèbre viaduc de Millau. Juste le temps de découvrir ma très belle chambre et d’enfiler ma tenue officielle Polar, que l’ensemble du groupe et moi repartons pour une séance shooting photos et vidéos non loin du parcours officiel des Templiers.

Difficile de se prêter à l’exercice quand on n’est pas habitué, mais l’ambiance collégiale et le travail professionnel du staff nous mettent dans des conditions optimales pour réussir cette première épreuve avant le jour J.

Une fin de journée ponctuée par un repas pris en commun avec tous les ambassadeurs et les organisateurs de ce week-end. Le stress n’est pas de la partie et chacun regagne ensuite sa chambre afin de se reposer avant le jour tant attendu.

LE JOUR J

La nuit a été courte et une légère appréhension se fait sentir au moment de rejoindre les navettes respectives qui nous amènent au festival.
Le sac est prêt et j’emporte avec moi deux flasques Salomon remplies d’eau, des Booster naturels Georgelin (que je vous conseille), le bracelet Slap Topodetrail avec la topographie du parcours et bien évidemment ma montre Polar M430 que je ne quitte plus depuis des mois.

Arrivé au Festival, comment ne pas faire un tour parmi tous les stands présents? De Kalenji à Compressport, en passant par Hoka,  Salomon, Buff sans oublier l’excellent « Pain du montagnard« .
Notre camp de base sera bien évidemment le stand Polar où l’ensemble de la team pourra suivre les exploits des copains grâce à un écran de suivi en live.

À un peu moins d’une demi-heure du départ du Marathon des Causses, je rejoins la troupe sur la ligne de départ pour s’échauffer et faire quelques photos souvenirs. L’ambiance y est détendue et je ne vois pas le temps passer jusqu’au départ 12H15 pétantes.

Crédit Photos @ManuMolle_Arcenciel

La célèbre musique « Améno » d’ERA est le point de départ de toutes les épreuves. Elle met les poils cette chanson et je peux vous dire qu’elle reste un petit moment dans la tête!
Top départ! Ça part vite et dès le début j’essaie de tenir le train, me plaçant dans les 50 premiers.

Je sais que je suis pas fort dans les montées alors je reste prudent car le chemin et long. Je vois déjà mon collègue Serge Moro partir comme un V2 ( en plus c’est ça catégorie ) et j’essaie de rester pas loin mais le bougre est costaud, il connait très bien ce type d’épreuve.

C’est finalement au Kilomètre 15 que je prend la mesure de mes efforts car je vois un camarade de caserne (Alexis) qui m’annonce être dans les 40 premiers. Les crampes se font sentir et je continue à garder le rythme avec un groupe de trois personnes dont Axel qui m’accompagnera jusqu’au bout (merci à toi mec).

Crédit Photos @ManuMolle_Arcenciel

À l’approche des 25 kilomètres de course, vient enfin le ravitaillement et des bénévoles attentionnés. Mention spéciale à eux et à tous les spectateurs pour leurs encouragements et leur sens de l’hospitalité!
Je ne m’attarde pas trop et préfère repartir, car je sais que 5 kilomètres plus loin m’attend la  ferme Caussenarde du Cade avec soupe chaude, thé, chips, fromage, compotes, fruits etc.

La dernière heure de course est bien connue pour être rude et elle l’a été. Une montée à n’en plus finir et une longue descente avec des appuis instables, au menu de ce qui précède l’arrivée dans une ambiance de folie sur Millau.

Cette arrivée est enivrante, la ferveur des spectateurs donne des ailes et elle me fait oublier les difficultés passées. Les enfants me tendent la main pour un petit check et je franchi la ligne d’arrivée tant attendue avec mon compagnon de route (Axel), en apprenant que nous sommes dans les 50 premiers.

Peu importe le classement, à ce moment là, je pense à tout mes camarades de la Team Polar et à cette incroyable course.

Le week-end se termine avec un repas digne d’une soirée des ambassadeurs et une nuit paisible au château de Creissel.

Polar nous a offert un week-end que je n’oublierai pas et je tiens à remercier l’ensemble de l’équipe organisatrice à savoir la marque Polar bien sûr, l’agence Bernascom mais aussi Cédric, le rédac chef de Trail Session.

Pour la petite histoire c’est une 42 ème place au général et 26 ème de ma catégorie et c’est plutôt cool!

Enregistrer

Rédaction : Loïc pour Trail Session magazine
Octobre 2017

Bénéficiez de 15% de Réduction Immédiate avec le Code Promo TRAILSESSION

14657787_10154616273784894_1849556386_n

Trail Session Magazine, Octobre 2017

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

14938123_1454470054566419_4212488447338767112_n





A lire aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *