OFF
ON
Boxed
HOKA VALOR 2 : QUE LA FORCE SOIT AVEC TOI RUNNER !

HOKA VALOR 2 : QUE LA FORCE SOIT AVEC TOI RUNNER !

C’est avec la Valor que je vais démarrer la trilogie des tests Hoka pour la saison Automne/Hiver. Après avoir précédemment testé la Huaka et la Clifton, je continue avec un modèle destiné au bitume et donc plutôt aux aficionados de la route mais également de la piste.

20151127_152529

En ouvrant la boîte, j’ai été agréablement surprise par son coloris gris-orangé qui je dois le dire, s’accorde plutôt pas mal avec la saison automnale !

Et puis, j’ai été très vite interpelée par son profil qui se détache des modèles classiques proposés par la marque d’origine française. La semelle extérieure, la tige en lycra et le mesh sont totalement différents et il me tardait vraiment de les essayer. Seul le laçage reste classique, avec les bons lacets d’autrefois (peut être un peu trop longs) et ça j’aime !

Deuxième constatation et pas des moindres : sa légèreté. Avec ses 228 grs (en 38 2/3), elle n’est certes, pas la plus légère (la Clifton affichant encore 13 grs de moins) mais la foulée va s’avérer plutôt aérienne !20151127_152557

Voilà pour les petites présentations. Maintenant place à l’action !

Et pour en tirer un maximum de conclusions, je ne les ai pas ménagées les petites Valor. Elles ont parcouru environ 200 kms par tous les temps, et sur route presque exclusivement. Car j’avoue m’être tout de même aventurée une fois sur les sentiers. En somme, je voulais vérifier par moi-même ce qui était marqué sur le petit papier, à savoir : « la Valor dont le confort est roi, est une chaussure de course fluide, particulièrement adaptée à la course sur des surfaces artificielles ».

Alors près de chez moi, je n’ai pas de « vraie » piste d’athlétisme et donc de surface dîte « artificielle ». Qu’à cela ne tienne, je dispose d’une méga piste cyclable qui fera très bien l’affaire. C’est avec elle d’ailleurs, que je réalise habituellement l’ensemble de mes séances de fractionné.

Avec un drop de 4mm, la Valor s’inscrit dans la moyenne (hauteur de la semelle au talon : 29mm et hauteur de la semelle au méta : 33mm). Utilisant des runnings avec un drop similaire, je pensais pouvoir conserver mon allure habituelle et attaquer principalement par l’avant du pied.

Or, dès les premiers kilomètres, j’ai remarqué que ma foulée se modifiait au profit d’une enjambée plus grande et d’une attaque médio-pied. J’avais instinctivement besoin d’allonger ma démarche. Cela peut paraître très bizarre mais j’ai été finalement rassurée lorsque j’ai recueilli plusieurs témoignages de coureurs qui concordaient avec mon ressenti. Passées ces premières impressions et en multipliant les sorties, je me suis très vite familiarisée avec cette nouvelle façon de courir.

La qualité du rebond est bien présente! Ma première sortie de fractionné s’est d’ailleurs révélée intense en terme de sensations et ma foulée vraiment énergique. Peut-être trop même car au lendemain de cette séance, j’ai eu l’heureuse surprise d’avoir de bonnes courbatures au niveau des isquio-jambiers! Car qui dit modification de la foulée dit sollicitation de chaines musculaires différentes ! Mais au moins, je me suis rappelée de l’existence de mes isquio ! On peut donc effectivement qualifier la Valor de running « fluide » tant elle épure l’allure et procure du dynamisme.

La semelle incurvée au niveau des méta joue indéniablement un rôle dans la modification de la foulée. Le coup de pied est beaucoup plus énergique de par la propulsion générée. Cette semelle extérieure est d’ailleurs assez lisse et s’adapte parfaitement à des revêtements durs et sans aspérités. Les crampons pourtant peu profonds, assurent quant à eux, une très bonne stabilité.

20151127_152543

Il n’y a pas à dire le bitume est vraiment la surface de prédilection de la Valor.

Mais j’ai tout de même voulu la pousser dans ses derniers retranchements et je me suis embarquée sur une sortie d’une heure en mode 100 % trail. Et il faut reconnaitre que sur les surfaces plus instables et meubles, j’y ai trouvé ses limites. L’accroche de la semelle est plutôt moyenne sur les sentiers et donc les appuis s’avèrent un peu fuyants. Mais rien qui ne soit surprenant puisque c’est sur le dur qu’elle assure !

Si j’avais une autre petite remarque à formuler, ce serait sur l’aspect un peu trop rigide de la tige lors des premières utilisations. Conçue en lycra, j’ai trouvé personnellement qu’elle ne conférait pas un maximum de souplesse à la chaussure dans son déroulé. Néanmoins je tiens à nuancer mon propos car il faut voir avec l’accumulation des kilomètres. Mes tests ont été effectués sur une vingtaine d’heure de course au total. Ce qui peut paraître encore insuffisant pour que la semelle gagne en souplesse. A voir avec le temps donc !

20151127_152550

En ce qui concerne l’amorti, qui est la marque de fabrique de Hoka et sur lequel repose en grande partie son succés, je peux vraiment en valider l’excellence. Après plusieurs séries de tests de fractionné notamment, les articulations et tendons n’ont eu aucune séquelle (seuls les muscles en ont gardé pendant quelques heures la trace !) Et nous savons tous à quel point chaque impact au sol sur la route peut être dommageable pour les ligaments ou les tendons. Les vibrations provoquées sont souvent à l’origine de bons nombres de blessures et de micro-traumatismes. Grace à sa semelle compensée, la Valor confère une vraie protection et constitue une sorte de barrière aux chocs. Je tiens également à préciser au passage le parfait maintien de la cheville.

20151127_152616

En conclusion, la Valor est une référence en matière de chaussure de route et confirme de nouveau la suprématie de Hoka en terme d’amorti. Pour vos séances courtes ou longues, sur piste ou sur bitume, elle sera la partenaire idéale. Elle conviendra plus particulièrement aux gabarits légers ou de corpulence moyenne.

Alors que la force de la Valor soit avec toi jeune padawan de la course ! Et à très vite pour le second volet de la trilogie HOKA !

12249879_102826850085721_37220296595346618_n

Ses plus :

  • Son dynamisme et rebond
  • Son excellent amorti
  • Sa légèreté

Ses moins :

  • Demande un petit temps d’adaptation suite au changement de foulée suscitée.

Sa petite note : 8/10

Textes et photos : Valessa Oliveira

Trail Session Magazine, Novembre 2015



A lire aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *