OFF
ON
Boxed

Journey Bar

journey bar

High-Res Logo with Tagline

.

.

Envie de voyager en Italie, aux États Unis, en Thaïlande, dans le sud de la France… rassurez vous ceci n’est pas un article pour une agence de voyage mais bel est bien un test de barres énergétiques au goût révolutionnaire, les Journey Bar. Depuis bien longtemps j’utilise des gels, des barres céréales, des pâtes de fruits, mais voilà, le verdict est toujours le même après 2h de course à pied ou 2h de vélo, le verdict est toujours le même, j’en ai marre du sucré ! Il me vient un sentiment d’écœurement, de mal de ventre, ça passe plus notamment sur marathon ou après le semi ça pouvait même me causer des désagréments. La parade que j’ai trouvée jusqu’à maintenant, utiliser des gels salés, goût cacahuètes.

LE TEST :

Étonnamment je les digère beaucoup mieux, et surtout je n’ai pas de sensations de bouche pâteuse. Idem pour mes sorties longues, j’emporte un gel salé et ça le fait, le fait d’apporter beaucoup plus de sodium m’a éliminé complètement le risque de crampes complété par une bonne hydratation. Dernièrement, j’ai testé ces barres, le concept est assez révolutionnaire… des barres énergétiques au goût complètement hallucinant: Romarin, Noix de coco Curry, Parmesan Romano, Pizza Marinara, Barbecue.

Je sais qu’à la lecture des goûts, vous vous dites 2 choses :

1- Pfff, n’importe quoi ces goûts !!!
2- J’aimerais bien essayer quand même !

​Laissez-moi vous dire une chose, les essayer c’est les adopter. J’ai eu l’occasion de les tester à chaque fois sur des occasions bien définies et différentes. La première fois que j’ai goûté la barre Noix de coco Curry, c’était 1h30 avant mon test VMA qui se déroulait à 19h sous un soleil caniculaire. Pas le temps de manger avant car j’étais au boulot, pas question de prendre un sandwich (il va me rester sur l’estomac pendant tout le test), alors hop, j’ouvre le paquet…qu’elle odeur !!!! Bon je vous l’accorde je suis un grand fan de cuisine Thaï, indienne et de tout ce qui vient de l’Asie, mais la c’est une odeur de curry impressionnante, l’intérieur du paquet est tout jaune, comme si l’épice l’avait imprégné.

​J’ai l’impression d’être penché sur un sac d’épice dans un souk de Marrakech… Intrigué par l’odeur, mon collègue de boulot m’en demande même un morceau pour goûter. Outre cette invitation au voyage, la texture est elle aussi différente, la barre est assez sèche mais légèrement huileuse, les fibres de coco se marient parfaitement et font bien le liant. Une particularité, que l’on retrouvera dans toutes les barres, réside dans les graines (avoine, amarante, lin, millet), je pense qu’elles apportent pas mal de matière énergétiques, par contre il y en a vraiment beaucoup et notamment du lin (petite bille craquante, qui a tendance à ce coincer entre les dents), si ce n’est ce détail, il manque plus qu’un Naan et l’addition et me voilà partit au test VMA, je sais pas si ça m’a fait courir vite mais ça y a contribué. Trois jours plus tard, direction l’Ariegoise, une cyclosportive de 117kms, 3 cols dont une arrivée au plateau de Beille, dans ce genre d’épreuve on s’embarque minimum pour 4h de galère. Mes poches sont bien remplies, et notamment avec une barre secrète, ma Journey Bar Romarin, je ne l’ai dégainée qu’une fois la ligne d’arrivée franchise car je n’en ai pas senti le besoin avant, même sensation, à 1800m d’altitude, il ne me manquait plus que les grillons pour me croire au bord la mer, quelle odeur d’herbes aromatiques, également une barre assez croustillante qui vous fait penser à ces petits apéros de juillet/août.

Après 4h05 de course,c’est exactement ce qui me fallait pour m’évader, oublier mes cuisses qui clignotent tellement j’étais dans le rouge, instant détente ! La semaine suivante, j’ai enchaîné par la Corrida de Toulouse. Avant de décrire la barre employée, je veux juste signaler que même si personne ni voit de cause à effet j’enlève quand même 2′ à mon record personnel, donc Journey Bar préparez vous je vais acheter un carton ! On est dans les mêmes conditions que pour le test VMA mais avec un départ à 21h, là il y a deux écoles, manger à 18h une assiette de pâtes, ou prendre une barre vers les 19h30, vous l’avez compris je prends la deuxième option. Ce sera Barbecue, on est au mois de Juillet, j’ai vécu 6 mois au Canada, ou ils remplacent le sel par de la sauce Barbecue, j’ai exactement le goût en tête. Encore une fois ça ne loupe pas, et ça m’étonne à chaque fois, lorsque vous ouvrez le paquet, l’odeur qui se dégage est vraiment impressionnante. La texture n’est pas la même on est sur quelque chose de beaucoup plus moelleux, un peu comme si vous trempiez un blanc de poulet dans la sauce… Il faut l’imaginer ça hein….non parce que entre les doigts vous avez quand même qu’une barre !!! Je mixe donc entre barre et boisson d’attente, ça va le faire…ça l’a fait et vraiment bien en plus.

 Quatrième test, le jour ou j’ai reçu les 5 barres, je m’en suis mise une de coté, en effet depuis le lendemain du Marathon de Paris, je prépare un nouvel objectif l’Etape du Tour Acte II entre Pau et Luchon, plus de 200kms, 5 cols, 5000m de D+, on peut vraiment comparer à un Ultra ! Là je le savait avant de commencer, je m’embarque pour une très grosse galère de 10h (je mettrais 9h49 exactement), du coup j’avais prémédité de me faire une petite pizza à mi parcours, et pour couronner le tout dans un site d’exception, au sommet du Tourmalet ! Après plus de 100kms, et une montée du Tourmalet en 1h50, me voilà au sommet au point ravito, là y a pas photo, on me propose un gel Overstim au citron, « non merci, j’ai mon repas » dis-je au bénévole, je me pose sur le coté, j’ouvre le paquet, et je peux vous assurer que ça m’a mit du baume au cœur, il faisait 5° à 2100m, on était sous la flotte, donc même dans ces conditions la barre n’a pas bougée, elle est aussi moelleuse, je déguste, c’est la première fois que j’en mangerais une en entier. J’ai oublié de dire que ces barres font 50g, donc assez grosses, et il est difficile de les assimiler en un seul coup, il vaut mieux y revenir à deux fois, ce qui est assez sympa d’ailleurs.

 Cette semaine, il ne m’en restait plus qu’une c’est donc à l’apéro que l’on a profité de la barre parmesan, toujours les même sensations, ça nous à pas mal aidé à lever le coude !

Points positifs

  • Les parfums
  • L’apport énergétique
  • Les textures

Points négatifs

  • Peut être un peu trop de graine (lin…)
  • Prix (mais les barres sont grosses)

Prix : 3,20€ la barre ou 14€50 les 5 en pack découverte.

Bertrand Laffont, Trail Session.

A lire aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *