OFF
ON
Boxed
La S/Lab ME:sh de Salomon : Etes-vous prêts à chausser la Révolution ?

La S/Lab ME:sh de Salomon : Etes-vous prêts à chausser la Révolution ?

«S/LAB Me:sh est aussi unique que vous… dites-nous qui vous êtes, ce que vous faites, comment et où, jusqu’à vos goûts personnels, nous nous occupons du reste.»

Comme souvent lorsqu’on parle de révolution dans le monde du trail running, il y a UN homme en précurseur, celui qui fait changer notre sport au quotidien, un certain Kilian Jornet. Celui-là même qui s’est amusé à monter l’Everest deux fois la semaine dernière, sans oxygène ni cordes fixes, est encore à l’origine d’une nouvelle ère avec son partenaire de toujours, Salomon.

Exigeant sur ces chaussures, Kilian recherche la perfection, il veut telle caractéristique et pas une autre, il veut retrouver une course «animale», basée sur ses sensations à lui et à personne d’autre. Salomon comprend le message, Kilian aura donc droit à une chaussure complètement personnalisée. La réponse de l’intéressé ? «Et pourquoi vous ne feriez pas pareil pour tout le monde ?»… Nous sommes en 2008, et sans le savoir Kilian Jornet vient d’amorcer le projet S/LAB ME:sh.

Neuf ans (!) plus tard, 26 Mai 2017, Salomon nous ouvre les portes de son Mesh Unit, à l’intérieur même du Design Center à Annecy pour nous présenter sa nouvelle merveille : une chaussure sur mesure, personnalisée pour chaque coureur !

«Il y aura un avant et un après Projet Me:sh» J-Y. Coupu, Responsable du Projet

Avant de parler de la chaussure en elle-même, tirons un coup de chapeau à Salomon pour cette initiative : on brise les barrières naturelles, maintenant le consommateur passe les portes du laboratoire et devient un acteur à part entière de SON produit, celui-là même avec lequel il pourra fouler les montagnes du monde entier… «Time To Play», comme le dit leur devise. Mesh signifie maillage en anglais, découpé en Me = moi et Sh = shoes. Mesh veut marquer la fin de la toute puissance des marques.

Dans la technique, cette prouesse est rendue possible par la simplification et la réduction extrême du nombre de composants : fini les assemblages de textile, la chaussure est maintenant confectionnée sur la base d’une chaussette double peau cousue en 3D, appelée Twinskin. Cette chaussette est chauffée à une certaine température, ce qui entraine la fusion des couches de maillages et aboutit à la tige de la chaussure, sur laquelle on ajoutera les éléments extérieurs tels que la partie inférieure, en fonction de vos choix pour le drop, l’amorti, la semelle externe, etc…

Au final, grâce à des machines conçues par Salomon et le travail de ses ingénieurs, la Me:sh se résume à seulement 12 composants et 30 opérations de fabrication, à la fois robotisées et humaines (chaque chaussure nécessitera l’intervention d’un cordonnier Salomon !). 112 minutes sont nécessaires pour la création d’une paire, contre 30 heures pour la paire originale personnalisée de Kilian ! Il devient donc beaucoup plus simple pour le consommateur d’indiquer des choix de fabrication, sans trop de considération technique difficile à comprendre. Au final, sept caractéristiques seront au choix du consommateur.

Vous n’avez pas tout saisi ? Le plus simple est donc de regarder cette petite vidéo montée par nos soins qui répond à vos questions concernant le projet Me:sh 

Il y aura donc 3 Modèles :

Me:sh unique to me : personnalisé pour chaque coureur, avec une customisation de 7 éléments fonctionnels et esthétiques. Prix de vente : 300€uros.

Me:sh unique to our community : les magasins partenaires pourront créer leur propre modèle, qu’ils jugeront adaptés aux besoins de la population locale. Prix de vente : 230€uros.

Me:sh Kilian Jornet : deux modèles conçus spécialement pour le meilleur trailer du monde, avec les caractéristiques imposées par le champion. Prix de vente : 240€uros.

Les Me:sh seront vendus dans huit points de vente en France, et un en Belgique. Ces boutiques ont été choisies par Salomon car elles remplissaient les critères recherchés en tant que point de vente Salomon, elles étaient « les experts de nos experts » selon Pierre Minari, un des responsables du projet Mesh.

Le premier de ces magasins à inaugurer la sortie officielle est la boutique spécialisée Ben Run de Saint Etienne, le 1er Juin. Nous étions à cette soirée de lancement, où la première commande a été réalisé par un client : après les questions générales (poids, taille, préférence de course, etc.), les vendeurs Ben Run spécialement formés ont pris les mesures de son pied et noté ses envies (couleur, personnalisation). Le programmateur Salomon donne alors une chaussure type,  le client essaye une chaussure Mesh « standard » pour vérifier la bonne taille, puis la commande est envoyée directement au centre Salomon à Annecy. Et dans trois semaines, le client recevra son précieux sésame.

Laurent et Denis Beynel, gérants du magasin Ben Run Saint Etienne, inaugurent le lancement de la Me:sh.

Pour ce qui est de la gamme Unique to our community, les vendeurs Ben Run ont déjà en leur possession la chaussure qu’ils réservent à leur communauté, un modèle qui se veut adapter à LA course de la région, la mythique SaintéLyon : une chaussure assez mixte, entre route et chemins pas trop techniques.

La Ligé, personnalisée par les vendeurs Ben Run pour la communauté ligérienne.

Au niveau technique, on est donc clairement dans une révolution, on ne peut que reconnaître la créativité de Salomon. Il existe néanmoins des points délicats concernant cette chaussure : le plus gros, vous l’avez surement deviné, est le prix… 300 euros pour une paire de chaussures, aussi parfaite soit elle, toute le monde ne peut pas se le permettre… Surtout que pour le moment, Salomon ne prévoit pas de « programme fidélité », donc si vous reprenez la même chaussure un an après, vous payerez à nouveau 300 euros…

Ensuite, quelques points techniques soulèvent des questions, par exemple le drop unique de 9 mm pour une basket de route… Personnalisé donc, mais avec quelques restrictions ! Et la chaussure n‘est, pour le moment, pas adaptée au trail très technique, type Maxi Race, ou au trail trop long…

De ce coté là, Salomon affirme que le projet Me:sh est en évolution constante et que les nouveautés arriveront en fonction des demandes des consommateurs. D’ailleurs, un forum sera crée pour que les coureurs puissent dialoguer et soumettre leurs avis sur la chaussure. De même, un Mesh Summit verra le jour, réunissant les gens actifs dans le retour d’information, des équipes médicales, des designer Salomon, pour faire évoluer ensemble la chaussure. L’idée de Mesh sera de répondre rapidement au feedback des consommateurs, pas deux ans après comme dans l’industrie « classique ». Dans le futur, on aimerait par exemple voir une chaussure droite et gauche différentes l’une de l’autre selon les déformations de pied de chacun, ce qui n’est pas encore possible dans le programme actuel.

Le projet prend jour en France, mais ce n’est qu’une phase de lancement selon Salomon, qui veut s’étendre très rapidement, notamment à Taïwan pour alimenter le marché chinois (le but n’étant pas de faire forcément du Made in France, mais du Made in local).

Salomon fait les choses en grand, on le savait déjà. Mais ce projet met la barre à un niveau encore jamais atteint. Alors comme toujours, cela ne se fera pas sans concession, avec un prix fort qui en freinera certains… Mais il faut le reconnaître, en se renouvelant constamment, Salomon grimpe ses Everest et reste le Kilian Jornet des marques de ce sport !

Rédacteur : Corentin Crouzet

Crédit Photos et Vidéo Montée : Corentin Crouzet

Bénéficiez de 15% de Réduction Immédiate avec le Code Promo TRAILSESSION

14657787_10154616273784894_1849556386_n

Trail Session Magazine, Juin 2017

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

14938123_1454470054566419_4212488447338767112_n





A lire aussi:

3 comments

  • JUSTE UNE PETITE PRÉCISION,LES CHAUSSURES MESH UNIQUE TO ME NE SERONT DISPO QU A PARTIR DU MOIS DE SEPTEMBRE,C’EST CE QU A ANNONCÉ SALOMON A SES REVENDEURS LE VENDREDI 2 JUIN

    Reply
  • Mon expérience Salomon Me:Sh Big Ballon :
    J’adore ces chaussures mais … mes chevilles souffrent trop…
    Des chaussons , de la légèreté et une très bonne accroche !
    Je les ai testé à deux reprises :
    – Trail de 13 km / 500 D+
    – Randonnée du dizaine de km.
    – Balade en ville !
    En fait, mes pieds rentrent vers l’intérieur et mes appuis sont totalement changés.
    Les appuis se font sur l’intérieur du Talon.
    Cela m’a valu de grosses douleurs et des soins.
    J’ai plutôt une attaque médio-pied. J’ai l’habitude de courir avec différents types de chaussures : universelle / pronation et universelle supination ( exemple : Nike Vomero & Pegasus, Brooks Launch & Cascadia & Glycérin et Salomon Wings 8 ).
    Je pense avoir une légère pronation.
    Je pense que ces chaussures doivent convenir à des personnes qui ont un poids dit léger ( je pèse 85 kg).
    Je ne pourrais donc pas les utiliser à mon grand regret. J’avoue que je suis quand même très déçu … 230 € les 20 km !
    J’espère que cette expérience restera  » unique to me » et qu’aucun coureur ne soient déçu 😔
    Sportivement
    Yannick

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *