OFF
ON
Boxed
Le Demi-Fond français à l’honneur avec Bryan Cantero ! Acte 2 …

Le Demi-Fond français à l’honneur avec Bryan Cantero ! Acte 2 …

Choses promises …. Trail Session continue de passer Bryan Cantero à la moulinette: les objectifs de la saison 2015, la Fédé, les JO de RIO, le hors stade … Vous saurez tout du Demi-Fond français à quelques mois des Mondiaux!

479859_10200332872619965_639442766_n

Saison 2015 …

TS: « A quel moment de l’année, tu planifies la saison prochaine. Est-ce un moment d’échange avec ton entraîneur où tu proposes tes objectifs pour qu’il adapte ta préparation ou c’est lui qui t’assigne tes objectifs ?

B.C: « Pour moi l’objectif principal reste évidemment les prochains JO.  Et ça, ça se prépare sur le long terme en préparant et se qualifiant aux RDV internationaux majeurs intermédiaires tels que les Mondes ou les Europe. Après sur la saison en elle même, oui on se fixe des objectifs en début de saison avec le coach, chrono, compétitions, attitudes de courses (foulées etc.). Cela varie aussi selon l’état de forme du moment et les envies. »

TS: « En ultra trail, on rythme notre saison autours d’objectifs majeurs mais limités compte tenu des distances parcourues. Pour un coureur de demi-fond, combien de temps forts, peux tu te fixer dans une saison. Tes objectifs 2015, c’est quoi ? »

B.C: « Cette année l’objectif  1er  c’est les mondiaux à Pékin!! 

Après il peut y avoir plusieurs temps forts oui. Cette année pour moi il y a eu les Championnats d’Europe de Cross en Décembre, et j’espère également pouvoir être du voyage aux Europe Indoor au mois de Mars sur 1500m.

 Jouer les premiers rôles aux Europe Indoor sur 1500m est donc le premier gros objectif de ma saison.

 Participer et représenter le pays aux Championnats du monde de Pékin sera mon deuxième dessein.

 Puis descendre le chrono, mais si l’un est là l’autre suivra indéniablement. »

TS: « De plus en plus, nos regards vont se porter sur le Brésil et sur les Jeux de Rio en 2016. Est-ce déjà une fixation pour toi ou c’est encore loin dans ta tête ? »

B.C: « Les JO ça trotte dans un coin de ma tête oui. J’y pense et il faut y penser… Mais je n’en fais pas une fixation. Je prends les échéances les unes après les autres. Il faut acquérir de la confiance et de l’expérience internationale avant. »

TS: « En off, tu m’expliquais que la chasse aux minimas pour se qualifier aux JO commence un an avant le début de l’épreuve. Ton but, c’est de t’en rapprocher le plus possible d’ici cet été ? »

B.C: « Une grosse saison cet été pourrait en effet me placer dans les meilleures conditions pour obtenir mon ticket pour Rio. Les minimas sont en effet consultables sur l’année précédente à conditions de confirmer son état de forme la saison prochaine. »

TS:  » D’après mes infos, tu devais partir en stage en Colombie en janvier. J’imagine que c’est dans l’optique des jeux ? Pourquoi cette annulation ? »

B.C: « La Colombie c’est avant tout une décision commune prise avec le coach. L’état de forme était là et prendre un risque à ce moment là de la saison ne s’imposait pas forcement. Je me sens bien sur Paris aujourd’hui, alors je remets mes envies d’Amérique latine à plus tard.. (Rires) »

TS: « Est-ce que d’autres stages de préparation multi-disciplines comme celui qui s’était déroulé en Afrique du Sud avant les Europe en Suisse sont prévus? »

B.C: « Un stage en mars/avril est en planification avec la fédération peut être. Celui là par contre est très important et ne sera probablement pas omis de la préparation. Mais je ne crois pas que d’autres stages sont prévus. 

Le stage pluridisciplinaire s’effectue traditionnellement au mois de Janvier en Afrique du sud.

Après oui il y aura surement des rassemblements entre disciplines dans différents lieux. Pour le demi fond les Etats unis devrait faire office de pays hôte. »

La fédération…

TS: « Quelles sont tes relations avec la Fédération ? Concrètement au quotidien, qu’est ce que ça  t’apporte ? »

B.C: « Mes relations sont bonnes. C’est grâce à la fédération, qu’aujourd’hui je dispose d’excellentes  conditions d’entrainement au sein de l’Insep. Je m’entends également bien avec le DTN de ma spécialité. »

TS: « Depuis les Europes en Suisse, le travail fait par Ghani Yalouz et toute l’équipe de France a été mis en avant et salué par tout le monde. Tu t’y retrouves dans cette dynamique ? Partager avec d’autres athlètes de disciplines différentes, ça peut être une des clé de la réussite ? »

B.C: « L’émulation France depuis quelques années est en effet très très bonnes. La jeune génération prend progressivement le pouvoir et l’entente n’y est que meilleure. On s’est quasiment tous déjà côtoyé sur des championnats jeunes ou à l’occasion de rassemblement, ça joue beaucoup sur cette belle dynamique. Ghani a également joué un rôle important, je crois savoir que c’est un bon communiquant qui a su rassembler les individualités du groupe France autour du même  projet et des mêmes valeurs. »

Hors Stade…

TS: « Quel regard portes tu sur la pratique de la course à pied en hors stade et en trail et notamment sur l’engouement qui s’est emparé des français ces dernières années. »

B.C: « Je suis admiratif et bouche bée devant la récente progression des performances sur marathon et semi. Ces mecs là sont des surhommes, Kipsang a ouvert la porte au moins de 2h03 (2h03’23) et je pense que ça risque de bouger très prochainement. Je ne tiendrais pas 10km avec eux!! C’est assez surréaliste comme chrono. Rires.

Le trail, je trouve ce mouvement beau. C’est assez compréhensible ce besoin de nature et d’exprimer ses sensations de Run dans un cadre différent du conventionnel (route, piste). L’esprit compétition est aussi, à mon avis, un peu moins important en trail même si de grosses compétitions émergent ces derniers temps, et c’est ce qui attire, le fun, l’effort en nature. D’ailleurs je trouve personnellement que Kilian Jornet est aussi un excellent ambassadeur de ce milieu, il fait des trucs énormes c’est impressionnant. »

TS: « Dans quelques années, prévoies tu de t’aligner sur un départ de marathon ou sur un ultra trail en montagne (si ce n’est pas déjà fait !) ? Ca te démange ou ça relève de l’inimaginable pour toi ? »

B.C: « Peut être un jour.. Mais pour le moment je suis à 100% impliqué sur la piste. Et il y a déjà fort à faire sur ces distances.. (Rires) »

Bryan-86

Retrouver toute l’actualité de Bryan Cantero sur sa page Fb https://www.facebook.com/pages/Bryan-Cantero-Officiel/458349297595573

Interview & rédaction: Ludovic David
Thanks to Joanne 😉 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *