OFF
ON
Boxed
Marathon de Blaye : Le Carnaval le plus long du monde !

Marathon de Blaye : Le Carnaval le plus long du monde !

B1

Quand vient le printemps, pléthore de marathons en tous genres bourgeonnent. Du mois d’avril au mois de juin, le calendrier de course à pied devient véritablement un casse-tête pour les coureurs, qui ne savent plus où donner de la tête pour faire la fête.

Par exemple, en l’espace de quelques semaines, dans le sud-ouest, se succèdent les marathons de Bordeaux métropole, de Belvès, d’Albi, de Royan, de Blaye, de Sauternes (mais aussi de Nantes et de Poitiers-Futuroscope). Les adeptes du bitume étant plutôt rares à enchaîner les épreuves longues, il faut donc réaliser un choix difficile. Pour cela, on doit se poser les bonnes questions afin de s’assurer de prendre la meilleure décision.

Pourquoi courir un marathon ? A cette question, on pourra trouver autant de réponses que de marathoniens. Pour autant, la dimension communautaire, l’envie de partager son effort, de passer une belle journée avec des amis ou en famille, semble dominante. L’image du coureur de fond solitaire ne correspond finalement pas forcément à la réalité.

B3

Si le marathon de Blaye n’est pas le plus rapide (vraiment, mais vraiment pas d’ailleurs !!), ni le plus populaire (entre 500 et 600 inscrits chaque année), nul doute qu’il puisse remporter la palme de la convivialité.

B4

Le départ et l’arrivée au sein de la Citadelle constituent des instants hors du temps, des souvenirs magiques. Haut en couleurs, le peloton n’a plus rien à envier au carnaval de Rio. Durant votre parcours, vous profiterez de l’ambiance festive et apprécierez certainement les déguisements spectaculaires de vos camarades. Dans les villages traversés, vous serez toujours bien accueilli et supporté. En somme, vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer.

B5B6

Après la course, de nombreuses animations viennent accueillir et accompagner les coureurs au cours de leur récupération. Sur un marathon de masse (celui de Bordeaux, comme tous les autres), l’organisation invite, par souci de gestion humaine et logistique, les participants à se disperser rapidement une fois l’arche d’arrivée franchie. Sur le marathon de Paris, vous pouvez prendre, à la volée, une pomme, une barre de céréales, puis vous vous retrouvez directement dans le métro, du moins il devient difficile de rester dans l’ambiance du marathon et d’échanger avec d’autres coureurs. L’état d’esprit à Blaye paraît tout autre. On vous incite à rester, jusqu’à la soirée dansante du samedi, voire même jusqu’aux dégustations du dimanche.

B7

A Blaye, une fois les 42,195km parcourus, tout sera réuni pour que vous puissiez savourer votre performance et partager cette expérience avec vos proches. Vous pourrez ainsi vous attabler et discuter aussi longtemps que possible. Des bandas, concerts et d’autres festivités viendront rythmer votre après-midi. Un coin buvette, pour vous réhydrater (bien sûr…), sera également de la partie. Tradition du sud-ouest oblige, on s’occupera bien de vous. Ainsi, un vrai repas vous sera proposé (compris dans le prix de l’inscription) pour recouvrer toutes vos forces.

Au menu de cette édition 2015 :

Assiette d’huîtres

Taboulé

Dinde avec ses légumes

Fromage

Eclair au chocolat

Accompagné d’un bon vin de Blaye

Combien de marathons peuvent se targuer de prendre aussi soin de leurs coureurs ?…

Cela n’empêchant nullement, les organisateurs de gâter les participants avant même le départ. Ainsi, les coureurs se sont vus remettre un coupe-vent et un maillot technique aux couleurs du marathon, ainsi qu’un coffret contenant deux belles bouteilles de la région. Ces prestations, sans comparaison aucune, avec celles des marathons de Bordeaux ou de Paris, devraient vous inciter à faire le bon choix en 2016. Et vérifiez par vous-mêmes : l’inscription à Blaye est deux fois moins chère que dans les grands marathons (40 Euros contre 75 Euros à Bordeaux et 99 Euros à Paris).

B8

Une équipe très chaleureuse de bénévoles vous attend dès l’an prochain, le 14 mai 2016, pour festoyer autour de la Citadelle de Blaye. Venez nombreux !!!

B9

Oui, au marathon Blaye, pour la vie.

Texte : Guillaume Vimeney

Crédit photos : Nathalie Wurry

A lire aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *