OFF
ON
Boxed
Marathon du Mont-Blanc 2017 : Victoire du français Xavier Thévenard sur le 80kms et de Kilian Jornet sur le 42kms !

Marathon du Mont-Blanc 2017 : Victoire du français Xavier Thévenard sur le 80kms et de Kilian Jornet sur le 42kms !

Le Marathon du Mont-Blanc 2017 se déroulait du 22 au 25 Juin 2017 à Chamonix, nous revenons sur cet événement que vous avez pu suivre au travers de photos prises par Alicia pendant les différents formats.

80 km Marathon du Mont-Blanc
Victoire du français Xavier Thévenard

S’il fallait retenir 3 chiffres de cette première compétition, le très ultime 80KM du Marathon du Mont-Blanc, ce serait 1113 le nombre de compétiteurs, 4h du matin l’heure de départ et11h03mn05s le temps qu’il aura fallu à Xavier THEVENARD pour avaler le parcours et ses 6100m de dénivelé + /- !

Si quelques nuages sont venus cachés le soleil de plomb de ces derniers jours, les coureurs ont tout de même dû gérer des températures très élevées mettant à rude épreuve les organismes de tous en particulier ceux des amateurs venus relevés ce défi avec un horaire maximum limité à 24h.

Chez les hommes …

En tête de bout en bout, le français Xavier THEVENARD (FRA)du Team Asics grand favori, avec à son actif sur les chemins chamoniards son palmarès à l’UTMB, a quand même dû résister à ses poursuivants. Pour commencer, Cédric CELARIER (FRA) avec qui il a mené la course jusqu’à Emosson et qui finit un peu déçu à la 4ème place. Clemente Mora CRISTOFER (ESP) de retour des mondiaux de trail où il a fini second a dû puiser dans ses réserves pour revenir et tenir cette 2ème place. C’est le jeune Romain BERGER (FRA) du Team Ceven’Trail qui réalise l’exploit avec une course régulière et magnifique qui lui permet de monter sur la 3ème marche.

LES RÉACTIONS DU PODIUM
Xavier Thevenard 1er
 » A chaque fois c’est un réel plaisir de courir à Chamonix. En 2014, je n’avais pas terminé le 80 km mais je m’étais promis de revenir un jour. C’était l’occasion cette année alors je l’ai mis au programme et je suis bien content de terminer et de remporter la course aujourd’hui, devant mes parents venus spécialement pour l’évènement ! « 
Clemente Mora Cristofer 2ème
 » Ca a été une course spectaculaire, j’ai souffert, j’ai profité, je me suis battu et au final, j’ai  eu un  bon résultat, je suis heureux. Je suis remonté à la deuxième place surtout dans les montées ou j’avais un bon rythme une bonne puissance mais ça a été dur, toute la course a été dure ! « 
Romain Berger 3ème
 » En un mot j’ai kiffé tout le long, sauf la dernière descente, celle-là, elle est longue et fait mal aux pieds ! Merci aux organisateurs pour ce magnifique parcours qui donne vraiment envie de faire du trail !
Merci aussi à toutes les personnes qui sont venues m’accompagner aujourd’hui, moi je n’ai fait que courir ! Ces 11H30 de course ont été un beau moment d’introspection et de plaisir ! « 

Du côté des femmes …

Chez les femmes, scénario similaire à la différence que dès le premier point au sommet du Brévent la suédoise Mimmi KOTKA du team Salomon avait déjà 2mn d’avance. Elle boucle ce 80km à une moyenne de 6,5km/h. Sa poursuivante était pourtant serieuse, vainqueur de l’Ultra-Trail® Australia – 100 Km 2017, Lucinda BARTHOLOMEW (AUS)  a du se contenter de la 2ème marche. La russe Ekaterina MITYAEVA (RUS) s’est battue jusqu’au bout et termine à … 59s de la 2ème : un vrai match de plus de 13h !

Victoire de KILIAN JORNET sur le 42 km du Mont-Blanc

C’est par un temps quasi idéal que les 2271 coureurs du 42 km du Mont-blanc ont pris le départ à 7h ce matin au centre de Chamonix devant un public très nombreux. La petite pluie de la nuit avait rafraîchi l’atmosphère.
Comme prévu le rythme imposé par ce plateau hypra coté a été dès le premier kilomètre très élevé avec au commande Kilian Jornet, Max King et Sage Canaday. Plus haut dans la vallée Marc Lauenstein et Andy Wacker étaient eux aussi dans le groupe leader alors que la pluie commençait à tomber.

Tout le monde savait que Stian serait un sérieux concurrent sur la montée des Posettes et il passe en effet en tête au sommet avec Jornet, King et Canaday en plein brouillard et sous des trombes d’eau ! Au 28ème km au village du Tour, un des favoris Tom Owens jette l’éponge. A partir de Tré le Champ au 31 km le trio King, Angermund-Vik et Jornet ne sera plus rattrapé.

Le match s’est alors joué entre Stian et Kilian, Max étant moins à l’aise sur le profil final mais résistant tout de même autant que possible aux accélérations de l’espagnol pour lâcher le solide norvégien avant de les laisser s’envoler. Stian, victime d’une petite perte d’équilibre, est à son tour lâché par la machine espagnole encore aujourd’hui invincible. Kilian Jornet Burgada (ESP) termine en 03h45mn45s avec 1mn20 d’avance sur Stian Angermund-Vik (NOR) et avec 5mn04 sur Max King (USA).

Le suisse Marc Lauenstein venu en voisin sur des montagnes qu’il connait bien ne faiblit pas et garde sa 4ème place malgré la pression du 5ème le sud africain Kane Reilly lui aussi à l’aise en dénivelé puisque vainqueur du « Crazy Store Table Mountain Challenge » en 2016. Quant au premier fançais Thibaut Garriver de Terre de Running LYON, vainqueur en 2016 de la saintéxpress (44km), il se hisse à la 6ème place en 04h06mn48s.

Chez les femmes, Megan Kimmel (USA) et Ida Nilsson (SWE) se sont elles aussi affirmées dès les premiers kilomètres ! Megan a ensuite choisi de creuser l’écart dans la butte de Vallorcine et comptait déjà 10min d’avance au Tour au 28ème km. A la Flégère à 36 km, elle passe en gérant son avance et déroule vers la victoire avec une 32ème place au scratch. L’américaine franchit la ligne en 04h40mn36s, Ida Nilsson (SWE) arrive 2ème en 4h49mn03s à 8mn27. La française Céline Lafaye aura bien résisté jusqu’à la montée des Posettes mais sera dépassée par la canadienne Annie Jean (CAN) qui franchit la ligne d’arrivée à la 3ème place en 4h51mn17s
Céline Lafaye finit elle 4ème dans un temps de 4h58mn37s juste derrière une autre française Marie Peytaud en 5h 13mn40s.

Kilian JORNET (ESP) – 1er : « C’est une belle course qu’on a pu s’offrir depuis le départ. On aime quand il y a un gros niveau. C’était vraiment intense avec Max et Stian d’autant plus que c’était un peu l’inconnu après l’Everest. Ça a été ensuite la bataille avec Stian, on a vraiment tout donné jusqu’à la fin.  C’est beaucoup mieux de faire 2ème ou 3ème sur des courses exceptionnelles comme celle-là, on ne savait pas ce qu’il allait se passer. »

Stian ANGERMUND-VIK (NOR)  – 2ème: « C’était tout simplement incroyable de pouvoir courir aux côtés de Kilian. J’ai tout donné, vraiment tout, je suis content de la seconde place, c’est comme une victoire pour moi ! »

Max KING (USA) – 3ème : « Je suis vraiment content de cette 3ème place, je savais que ça allait être dur, c’était un vrai plaisir de courir avec Kilian et Stian. Pour ma part, j’étais beaucoup mieux dans les descentes et sur le plat, les montées étaient plus difficiles, je prenais d’ailleurs du recul mais je suis extrêmement heureux de cette 3ème place. »

Megan KIMMEL (USA) – 1ère: « Je suis vraiment heureuse, il y avait beaucoup de niveau, j’ai vraiment fait de mon mieux et tout s’est bien passé jusqu’à la Flégère où j’ai commencé à avoir des crampes. J’ai vraiment apprécié courir ici, c’était une super course similaire à là où je m’entraîne dans le Colorado. »

Focus sur l’Epreuve Reine du Marathon du Mont-Blanc

Kilian Jornet, après des victoires en 2012, 2013 et 2014 et son absence en 2015 et 2016, a fait ce dimanche 25 juin à Chamonix un retour gagnant sur le 42 km du Marathon du Mont-Blanc. Ambassadeur et icone du trail au prestige encore augmenté suite à ses deux récents exploits sur l’Everest, il a éclaboussé de sa personnalité et talent cette édition du Marathon du Mont-Blanc. Au-delà de sa victoire attendue et logique, sa participation a ravi les trailers de tous niveaux et encore renforcé l’engouement populaire et médiatique autour de cette course.

Kilian Jornet juge cette course difficile

Une victoire pas évidente pour Kilian Jornet, face à un somptueux plateau international de trailers, qui ne l’ont pas ménagé et attaqué sportivement à plusieurs reprises. Parmi ses plus coriaces adversaires le Norvégien Stian Angermund-Vik qui a été distancé que sur la fin et termine deuxième. L’Américain Max King, complète le podium. Chez les femmes victoire de l’Américaine Megan Kimmel devant la Suédoise Ida Nilsson et la Canadienne Annie Jean. « Je suis vraiment heureux d’avoir retrouvé ce niveau, précise Kilian Jornet. C’était une course vraiment difficile et quinze coureurs sur la ligne de départ avaient une chance de gagner. »

Thibaut Baronian content mais un peu frustré

Marc Lauenstein, vainqueur en 2015 prend la quatrième place. «  Elle correspond à ma forme actuelle. J’ai éprouvé de bonnes sensations et beaucoup de plaisir. Kilian Jornet et Stian Angermund-Vik sont très forts. » Venu avec l’espoir de décrocher un top 10 Thibaut Baronian a atteint son objectif . «  Je suis content mais un peu frustré. A la Flégère après 37 km de course une cinquième place était dans mon viseur, mais j’ai eu un coup de moins bien qui m’a néanmoins permis d’espérer terminer sixième. Hélas la situation s’est encore aggravée dans le dernier kilomètre et j’ai franchi la ligne d’arrivée en septième position. Ce n’est pas tous les dimanche que je cours avec les meilleurs mondiaux. C’est très excitant, instructif et enrichissant.  »

Romain Wyndaele va se souvenir longtemps du départ

Le hasard a voulu que Kilian Jornet sur la ligne de départ se trouve à côté de Romain Wyndaele, l’une des jeunes pousses talentueuses du trail. «  Un heureux moment pour moi, affirme Romain Wyndaele. C’est la première fois que je cours avec Kilian dans un même trail et je suis certain que je me souviendrai de ce moment. Kilian a eu envie de se mettre un peu en retrait pour un départ plus discret et la chance a voulu qu’il choisisse de se placer à côté de moi. Je l’avais déjà rencontré plusieurs fois. Il est super cool, très simple, accessible malgré sa notoriété. Il contribue à l’essor du trail et donne envie à beaucoup de gens de le pratiquer. De par ses qualités physiques, techniques et humaines il reste la référence. » Quelques heures plus tard, malgré des crampes, Romain Wyndaele terminait deuxième espoir et confortait sa place de leader du classement espoir du Salomon Over the Mountain Running Challenge 2017, dont la 42 km du Mont-Blanc tenait lieu de quatrième étape.

Prochaines étapes Over the Mountain Running Challenge 2017

Au classement général Over the Mountain Running Challenge, Mathieu Martinez et Romain Wyndaele consolident leur première position homme et espoir. Audrey Bassac conserve sa première place. Prochains et derniers rendez-vous de ce challenge le 9 juillet sur le 45 km Luchon Aneto Trail et le 6 août sur le 42 km Ubaye Trail Salomon.

Crédit Photos Trail Session Magazine : Alicia Magnenot (Propriétaire des clichés)

Bénéficiez de 15% de Réduction Immédiate avec le Code Promo TRAILSESSION

14657787_10154616273784894_1849556386_n

Trail Session Magazine, Juin 2017

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

14938123_1454470054566419_4212488447338767112_n





A lire aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *