OFF
ON
Boxed
Oreillettes  Jaybird Run : Les écouteurs véritablement sans fil !

Oreillettes Jaybird Run : Les écouteurs véritablement sans fil !

Jaybird s’est fait connaître avec ses casques sans fil Freedom. La compagnie, récente nouvelle acquisition de Logitech, est en effet une grande spécialiste du son pour les sportifs.

Vous voulez vous sentir dans la peau d’un runner futuriste ? Avec les Jaybird Run, tout nouveaux écouteurs intra-auriculaires de la marque, vous vous rapprocherez d’un cran des personnages que vous pouvez voir derrière les écrans. Pour vous y aider, deux simples petites « boucles d’oreille » qui sont en fait bien plus : des écouteurs design sans fils, connectés et personnalisables, discrets et puissants.

Avec les « Run » la marque annonce un son « véritablement sans fil », et se propose, grâce à des écouteurs ultras futuristes, de fournir dans vos petites oreilles de sportifs, de la « musique permettant de réduire de 10% nos besoins en O2 », nous permettant ainsi « d’utiliser notre énergie plus efficacement ». Les meilleurs athlètes l’adoptent un à un, tels Timmy Olson, réputé pour sa recherche du minimalisme. Au delà de l’annonce, marketing, qu’en est-il en vérité ?

Nous avons donc testé pour vous ce petit bijou (c’est le cas de le dire) d’oreille et c’est Fabien qui s’y est collé.

Ergonomie

Il n’y a rien à dire, l’objet est beau, voire presque élégant. Chaque écouteur est composé de 3 parties majeures : l’écouteur à proprement parler, avec haut-parleur, un embout pour l’insérer dans le conduit auditif, et une « ailette » pour le caler dans les replis de l’oreille et ainsi éviter qu’il ne saute à chaque enjambée.

Pratique, me direz-vous, mais qu’en est-il si notre oreille n’est pas « standard » ? Jaybird a pensé à vous et fournit, pour chaque paire, quatre types d’embout et quatre types d’ailette permettant ainsi de s’adapter à la quasi totalité des morphologies. C’est pratique et bien pensé. Les changements se font en un tour de main et l’on est ainsi presque perdre ses écouteurs des les premiers hectomètres.

A l’usage, en course, si l’on est encore loin de pouvoir les oublier une fois insérés (la sensation de pression dans le conduit demeure tout de même présente) on peut toutefois les porter sans mal pendant presque 2 heures.

Utilisation / Audio

Ces écouteurs sont design, certes, mais n’oublions pas qu’ils sont avant tout faits pour nous permettre d’écouter de la musique. Si l’ergonomie est donc irréprochable, qu’en est-il du son ?

Avant de courir avec, sachez déjà que la puissance max est de 103dB, ce qui est déjà énorme pour de si petites oreillettes. Si vous souhaitez conserver vos petites oreilles pour vos vieux jours, mieux vaut donc ne pas trop en abuser.

Sachez aussi que si vous aimez, pour des raisons de sécurité, ne courir qu’avec une seule des deux oreillettes, cela est tout à fait possible. Pour cela, par contre, vous n’aurez pas d’autre choix que de vous servir de l’oreillette droite, celle-ci contenant en effet le récepteur bluetooth.

La gestion du volume ne peut se faire en revanche que via votre smartphone ou, alors, après l’avoir configurée via l’application jaybird. Ce faisant, vous perdrez en revanche la commande de gestion/pause. On ne peut pas tout avoir !

Et le trail dans tout ça ?

La majorité des écouteurs sportifs sans fils disponibles sur le marché le sont pour un usage de running plutôt citadin. Les Jaybird Run s’annoncent a contrario comme des écouteurs réellement passe-partout qui peuvent même, grâce à leur musique, dixit la marque, vous amener à vous dépasser. Si écouter de la musique est clairement stimulant et si cela se fait d’une manière plutôt très agréable avec les Jaybird Run, je ne peux tout de même m’empêcher de préciser qu’il m’est arrivé de perdre les écouteurs en course à plusieurs reprises. Si, au début, la « faute » m’était clairement imputable (je n’avais pas optimisé le réglage des ailettes et embouts), la perte d’un des deux écouteurs lors d’une descente qui « caillaissait » comme on dit peut être dommageable. Surtout s’il s’agit de l’écouteur droit. Veillez donc à  faire très correctement vos réglages d’ailettes et embouts et n’hésitez pas à sauter, secouer la tête très fort chez vous pour bien vérifier que les écouteurs ne s’en aillent pas.

Mise en route et connectivité

Les écouteurs se connectent uniquement via une connexion Bluetooth 4.1. L’appairage se fait très rapidement et généralement sans souci dès qu’on les a sélectionnés dans la liste des appareils Bluetooth de son smartphone.

Les deux écouteurs se connectent ensuite entre eux, l’écouteur droit faisant office d’écouteur principal. Sur ce point, en revanche, il est possible que la connexion se perdre entre les deux écouteurs, notamment en zone où les fréquences sont parasitées par de nombreux autres appareils (tram, métro et, plus généralement, la ville). En sortie trail ou chez soi, pas de souci en revanche, mais ça vaut tout de même le coup de le savoir.

Lorsque les écouteurs sont connectés au téléphone, ils constituent la source audio principale pour les appels. C’est bon à savoir, et ça permet de rester joignable partout, pour ceux qui le veulent….

Pour accepter un appel, rien de plus simple, il suffit d’appuyer une fois sur l’écouteur droit (toujours lui !). C’est en effet lui qui concentre le son de l’appel. Le gauche servant à créer une « ambiance sonore » permettant de nous isoler du milieu ambiant. En course trail, c’est toutefois à modérer car il faut savoir rester concentré et vigilant. Pour ceux qui voudraient en faire un usage à la fois musical et téléphonique, sachez que si la distance max de couplage est de 10m entre les écouteurs et le téléphone, passé 60cm, la qualité baisse déjà…

Personnalisation

Il y a des applis pour tout ! Et Jaybird n’y a pas dérogé. Aussi, ils ont crée une application qui vous permet de personnaliser le profil sonore de vos écouteurs en temps réel. On peut ainsi créer son propre « profil sonore » ainsi que les commandes que l’on veut voir affectées aux écouteurs, tel que j’ai pu le préciser plus haut.

Informations non négligeables, c’est aussi via l’appli Jaybird que vous pourrez désactiver les notifications par invite vocale, qui peuvent être un peu agaçantes à l’usage et, SURTOUT! c’est aussi sur cette interface que vous pourrez géolocaliser vos oreillettes si vous venez à les perdre tel que je le précisais un peu plus haut.

Autonomie

Jaybird annonce 4h d’utilisation en autonomie. Pour être très franc avec vous, tenant à mes chères petites oreilles, je n’ai pas testé leur autonomie en utilisation pleine puissance. Toutefois, j’ai réellement pu constater qu’on atteint bien les 4h d’utilisation annoncée en usage normal pour un coureur, c’est à dire audio et à puissance modérée. En cours d’utilisation, un signal sonore d’état de la batterie sera émis lorsqu’il restera une autonomie de 20 %, puis lorsqu’elle sera inférieure à 10 %, ce qui vous permet de régler le niveau sonore en fonction. C’est surtout l’autonomie de l’oreillette droite qu’il vous faudra surveiller, puisque c’est celle-ci qui se déchargera le plus rapidement.

En conclusion

Pour une première dans le monde des écouteurs bluetooth sans fil, Jaybird confirme son savoir-faire acquis préalablement avec ses modèles Freedom et X2,X3. Ave les Run, la firme peut prétendre pouvoir répondre aux attentes des sportifs et surtout des traileurs, qui ne veulent pas s’embarasser de fils. Autonomie, confort, réelle facilité d’utilisation et performances sonores tout à fait convenables en font un produit qui devrait plaire. J’ai particulièrement aimé le temps de charge ultra rapide, qui peut permettre de les recharger entre deux sessions.

Ceci dit, il reste des détails à améliorer : la connexion entre les écouteurs, qui lors de notre période de test, a connu quelques déboires ainsi que le confort sur des périodes longues, supérieures à 2h.

On a aimé :

  • Le temps de charge ultra rapide
  • La qualité du produit et des détails d’utilisation
  • La simplicité et la rapidité d’utilisation
  • L’option de localisation des écouteurs
  • L’adaptabilité du produit à chaque oreille, pourvu qu’on prenne le temps de bien le configurer
  • L’autonomie correcte
  • La personnalisation
  • La résistance à la transpiration

On a moins aimé :

  • Les écouteurs qui ne tiennent pas si bien dans les descentes qui secouent
  • Le confort sur les périodes longues
  • Les arguments marketing pseudo scientifiques certifiant que la musique réduisait de 10% nos besoins en O2, nous permettait d’utiliser notre énergie plus efficacement
  • La qualité « mains libres uniquement fiables dans les endroits peu fréquentés et peu bruyants

Pour vous aider dans la prise en main de vos futures Jaybird, voici le guide, très complet, d’utilisation.

Vous les trouverez au Prix de Vente Conseillé de 199€

Test réalisé par Fabien

Disponible au Prix de 199€ sur le site de Jaybird

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Bénéficiez de 15% de Réduction Immédiate avec le Code Promo TRAILSESSION

14657787_10154616273784894_1849556386_n

Trail Session Magazine, Février 2018

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

14938123_1454470054566419_4212488447338767112_n





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *