OFF
ON
Boxed

Sac Oxsitis Hydragon

Sac Oxsitis Hydragon (7)

Le sac Oxsitis Hydragon un très bon sac mal connu , qui a bien des avantages. Au départ, je cherchais un sac de 10l avec plein de rangements devant, ok, il y a le Salomon et bien d’autres marques mais allez faire un tour dans les magasins …on trouve pas grand-chose sinon toujours les mêmes . La mode étant au sac d’hydratation porté très haut, il est en concurrence directe avec sac Salomon skin pro 10+3.

 L’Oxsitis Hydragon est un produit intéressant qui mérite que l’on s’y attarde un moment.

DONNÉES TECHNIQUES :

  • AIRBACKTM Control, technologie de ventilation du dos avec séchage ultra rapide,
  • Poche à eau Widepac 2l avec Protection Isotherme avec Quick connect, pour un remplissage de l’eau et un nettoyage de votre poche à eau facilité,
  • Mélangeur de boissons énergétiques V3, troisième génération avec une connectique de votre concentré, facilité et adaptable à des conditionnements standards,
  • Nouveau Tube Aspiration facile pour boire avec fixation rapide sur la bride pectorale
  • Équipé du matériel de sécurité obligatoire (couverture de survie, sifflet intégré),
  • Sérigraphie réfléchissante pour être vu la nuit,
  • Paire de porte dossard finition optimale pour limiter l’usure des t-shirt technique
  • Poche Smartphone® avec passage pour les écouteurs,
  • Poche poubelle (détachable et lavable),
  • Poche gobelet souple,
  • Poche alimentaire pour mettre vos barres et gels énergétiques,
  • Poches Intérieures : couverture de survie, portefeuille, clés, batterie lampe frontale,
  • Fixations bâtons situées au dos du sac + repose bâtons devant (passant sous la poche poubelle et dans l’élastique situé sur la bretelle opposée),
  • Zip anti-bruits.
  • Réglages latéraux par velcros d’ajustement (sans aucune sangle qui se balade),
  • Réglage Pectoral,
  • Réglage ventrale ajustable et détachable,
  • Sangle de tractage pour le raid 95 kg de charge.

LE TEST

Bon, maintenant place au terrain, une fois la taille bien choisie et oui il y a 3 tailles ( S (1m50 à 1m68) – M (1m68 à 1m83) – L (1m83 à 1m97) et il ne pèse que 295 g.

Sur les épaules, le sac se pose tout seul. On règle le coté et le serrage de la longueur des épaules par les velcros sur le coté. Le réglage de devant, très simple, par velcro sur la partie basse avec porte dossard et le haut par sangle élastique donc serrage efficace,on ne le sent pas il ne gène en rien. Le système d’hydratation du mélangeur nouvelle génération est sympa mais on verra plus tard avec le gel pour valider cela… Les compartiments, on en trouve plein, très bien pensés sur les bretelles avec une superbe idée : une partie détachable et lavable pour nos déchets (merci de ne pas les jeter dans la nature), une poche pour le téléphone ou le MP3 avec passage interne des écouteurs bien pratique quand on passe en sous bois. Plein de petites poches afin d’avoir notre nourriture à disponible rapidement avec le sifflet obligatoire. Dans le dos une poche extérieure avec des rangements pour le téléphone et grande surprise, la couverture de survie est fournie avec le sac, un très bon point pour Oxsitis.

On trouve aussi des rangements pour les clés et de petits accessoires comme un petit appareil photo avec une grande poche centrale pour y mettre la poche à eau. Surprise, on peux mettre sa poche dans un sac isotherme pour garder l’eau au frais (petite astuce, laisser le sac isotherme dans le frigo surtout pour les sorties à forte chaleur) le compartiment est assez grand pour y mettre sa veste, un t-shirt de rechange, sa lampe, un pantalon long et même une polaire…Oui c’est assez grand pour un 10l.

Bon, sur le terrain, le sac ne bouge pas, même en descente à haute vitesse à la limite de la chute, il ne vous entraîne pas dans un mouvement non voulu et reste très léger, un avantage pour la longue distance et surtout on n’a pas chaud car le système d’aération de la partie dorsale est bien étudié, la matière est relativement solide. Pour les bâtons, on a deux solutions : soit derrière par des sangles, soit en position ventrale en reposant sous la poche poubelle ou dans l’élastique sur la bretelle opposée, bien pensée quand on doit les prendre régulièrement et avoir les mains libres dans les montées avec les mains. Inconvénient, le réglage sur le coté en velcro est mal placé et peut abîmer votre maillot et le rechargement de l’eau dans la poche n’est pas aisé lorsque celle-ci comporte tout l’équipement, comme le sont la plupart des sacs d’ailleurs !

En conclusion ce sac peut être une bonne alternative à des sacs plus chers et plus fragiles.

Son prix 120€ .

Lien du site : ​http://www.oxsitis.fr

Jérôme Thierry, Trail Session Magazine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *