OFF
ON
Boxed
SaintéLyon 2017 : La mythique course nocturne fait toujours carton plein !

SaintéLyon 2017 : La mythique course nocturne fait toujours carton plein !

La SaintéLyon est rentrée depuis longtemps dans le paysage du trail français, au point de devenir la « number one » des épreuves nocturnes. Chaque année, ce rendez-vous de fin de saison attire les foules, faisant de cette doyenne des courses ultra la plus grande course nature française en nombre de participants. Cette 64ème (!) édition ne devrait pas déroger à la règle, et tous les éléments du succès sont encore une fois réunis : beaucoup de monde, des cadors, et du froid !

Des formats pour plaire à tout le monde !

Une fois de plus, le « derby » se jouera à guichets fermés, puisque plus de 17’000 dossards ont déjà été attribués ! Fort de ses sept formats de courses différents, cette course attire tous types de coureurs, et c’est probablement ce qui fait son charme ! On trouve des débutants, dont le but est simplement de participer et de passer la ligne d’arrivée de ce monument, et des experts qui voudront ajouter leurs noms à ceux de Manu Meyssat et Juliette Benedicto sur le palmarès…

Pour rappel, cette épreuve démarre de Saint-Etienne en pleine nuit (départ à 23h30) et se termine à Lyon, 72 km plus loin. En dehors de l’épreuve reine (les 72 km en solo), on retrouve la SaintExpress (44 km au départ de Sainte-Catherine, un village à mi-parcours, jusqu’à Lyon), la SaintéSprint (22 km) et la petite dernière, la SaintéTic (12 km), dont c’est la deuxième édition. A cela se rajoute les épreuves relais, qui permettent aux concurrents de boucler les 72 km par relais de deux, trois ou quatre coureurs.

Si cette multiplication d’épreuves donne parfois un coté « business » regrettable à la SaintéLyon, elle permet à tous les coureurs, même les moins aguerris, de participer à la fête ! Il y en a pour tous les goûts, et c’est bien le plus important !

Tout au long de la nuit, c’est un véritable flot de lampions (crées par les milliers de lampes frontales) qui défilent sur les chemins de la Loire et du Rhône, donnant un rendu unique, propre à la SaintéLyon !

A l’arrivée, la fameuse Halle Tony Garnier présentera un grand village expo, avec des stands majeurs (entres autres) pour Mizuno, BV Sport, Isostar ou encore Petzl, qui présenteront leurs produits tout au long du week end. Pour l’après-course, il sera notamment possible de tester la cryothérapie grâce à CryoAdvance, ou de bénéficier de soins en photobiomodulation avec Life + Sport Device.

L’édition 2017… un trail blanc ?

Départ le 2 décembre à minuit de Saint Etienne… Vous l’aurez deviné, les conditions sont loin d’être faciles pour rejoindre la capitale des Gaules ! En plus de courir la nuit, les participants doivent braver le froid, le climat de la région étant souvent bien rude à cette époque de l’année ! Et cette édition ne devrait pas décevoir les coureurs en manque de sensation, puisque la neige est annoncée sur Saint Etienne pour les trois prochains jours… on pourrait donc bien avoir droit à un trail blanc, pour le plus grand bonheur (ou pas) des participants !

Devant, ça va galoper !

Coté course, la renommée de l’épreuve attire les cadors du milieu ! Cette année encore est marquée par la présence d’un beau plateau élite, avec Manu Meyssat en tête de liste, brillant vainqueur l’année dernière et champion de France de trail court en 2017. Mais la défense de son titre ne sera pas aisée, avec notamment la présence de Benoit Cori, double vainqueur de l’épreuve en 2013 et 2015 ! Thibault Baronian (2ème OCC 2017), Emmanuel Gault (vainqueur en 2012 et quatre fois deuxième !), ou encore l’italien Davide Cheraz seront également aux aguets de la moindre défaillance.

Enfin, de nombreux coureurs élite locaux, Cédric Celarier (3ème Ultra Race Annecy) et Fabrice Couchoud (9ème Templiers 2017) en tête, seront présents et auront à cœur de faire briller les couleurs de la nouvelle région Auvergne – Rhône Alpes.

Chez les filles, le plateau s’annonce là aussi très relevé, avec la présence de l’immense Caroline Chaverot, mais aussi de Sylvaine Cussot (très récente vainqueur du Sainté Trail Urbain et deuxième en 2016) et l’italienne Simona Morbelli. Elles auront fort à faire pour détrôner la tenante du titre Juliette Benedicto.

Vous l’aurez compris, on risque d’assister à nouveau à une très belle épreuve, avec un plateau d’athlètes relevés et toute une foule de courageux prêts à braver la neige pour accomplir leur rêve : être finisher de la mythique SaintéLyon !

Alors, que vous courriez en solo ou en relais, en intégral ou juste un bout de parcours, allumez vos frontales et n’ayez pas peur du froid, parce que ça risque de chauffer très fort sur la ligne de départ Samedi à 23h30 !

Rédaction : Corentin Crouzet

Crédits photos : Gilles Reboisson

Bénéficiez de 15% de Réduction Immédiate avec le Code Promo TRAILSESSION

14657787_10154616273784894_1849556386_n

Trail Session Magazine, Novembre 2017

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

14938123_1454470054566419_4212488447338767112_n




<iframe src= »http://action.metaffiliation.com/trk.php?maff=N4572B563A3F1422″ width= »468″ height= »60″ frameborder= »0″ scrolling= »no »></iframe><br />


Enregistrer

A lire aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *