OFF
ON
Boxed
<span style='color:#7fde44;'>Saucony Peregrine 7 : La chaussure passe-partout !</span>

Saucony Peregrine 7 : La chaussure passe-partout !

L’automne est bien là et qui dit automne dit pluie, vent et gras. Bon…. s’il est vrai qu’il n’a pas encore énormément plu, les terrains commencent toutefois à se faire plus humides. L’occasion est donc belle de vous présenter la première des paires de Saucony que Trail Session a à vous présenter ce mois-ci : la Peregrine 7, digne successeur de la version 6.

Jusqu’à présent, mes expériences avec Saucony se résumaient à une seule course avec les Xodus 4 (en dépan’ après avoir…. oublié mes shoes :S) et à des recommandations à mes potes coureurs aux pieds plutôt larges et souhaitant un faible drop. Toutefois, je savais que cette marque qui ne fait pas de bruit proposait des chaussures efficaces, fiables et vraiment bonnes.

C’est donc tout excité que je suis parti sur les chemins à peine les chaussures reçues.

(copyright – Saucony)

 

Comme d’habitude, pour un test le plus fiable possible, j’ai cherché à tester ses chaussures sous toutes les conditions. Toutefois, ici sur Bordeaux, le mois d’octobre s’est montré assez sec. Je n’ai donc pas pu tester les supers crampons des « Peregrip’ » 7 dans la grosse gadoue que j’espérais.

*Caractéristiques techniques

Commençons d’abord par un petit tour d’horizon des détails techniques annoncés par la marque (pour une paire taille 42) :

Poids 266 g
Drop 4mm
Hauteur talon 22,5mm
Hauteur avant-pied 18,5 mm
Foulée Neutre (à pronatrice)
Gore-tex non
Compositions Mesh, semelle extérieure PWRTRAC avec la structure exosquelette TPU, mousse cushion EVERUN.

Le tableau parle tout de suite : si la chaussure reste montée « moyen» avec ses 22,5mm de semelle, elle n’en garde pas moins ce qui fait l’une des spécificités reconnues de Saucony : un faible drop de 4mm.

A première vue, le mesh semble solide et bien fait, avec des renforts thermocollés au niveau de points de pliure induits par la course. Le tout semble parfaitement pensé pour que la chaussure tienne la durée. Toutefois, les finitions de coutures semblent légères. Les coutures s’effilochent. Peut-être était-ce un défaut seulement inhérent à ma paire de chaussure ? à vérifier. Toujours est-il que les coutures ne m’ont pas semblé de top qualité. J’aurais la même chose à faire remarquer au niveau du mesh d’avant-pied, où, comme le montre la photo, celui-ci semble « plié » alors même que la chaussure ne l’est pas… Je sais que j’ai le pied fin et que je ne remplissais pas la toebox de cette chaussure (j’y reviendrai) mais cela me semble plus relever tout de même du défaut que de la physionomie de mon pied.

« une finition à revoir »

   

*Chaussant

La chaussure est confortable même si des coureurs à pieds plutôt fins (comme moi) ne la trouveront peut-être pas à leur pied. Car la Peregrine 7 taille à la fois petit (je fais habituellement du 44 et là j’étais vraiment serré…) mais aussi large. De fait, un pli se forme au niveau de la toebox, qui pourrait, c’est fort probable, vite se transformer en déchirure.

« une chaussure parfaite pour les pieds larges et les grands gabarits »

 

La présentation de la chaussure est faite, mais que vaut-elle réellement sur les sentiers ?

* Sensations et comportement

Visuellement, déjà, elle paraît agressive autant dans son look à tout déchirer qu’avec ses crampons débordants qui semblent n’attendre qu’une chose : mordre la poussière ou la boue ! Une fois les chaussures au pied, l’envie de courir est là et on sent tout leur dynamisme. Avec les Peregrine 7, on veut aller vite ! J’ai testé ces chaussures sur 70 km environ, en plusieurs séances plutôt soutenues (timing serré à chaque fois oblige….) et sur des terrains allant de sableux secs avec de la terre battue aux sous-bois humides et légèrement gras. Peu de dénivelé cette fois-ci excepté quelques buttes avec toutefois une belle descente caillouteuse qui me permet également de tester le comportement des shoes sous les cailloux.

Je dois dire que mon constat est unanime : ces shoes sont une tuerie ! Elles ont clairement les watts ! Elles sont légères et dynamiques même s’il faut reconnaître qu’elles tapent un peu (mais, perso, j’aime et je préfère ça à une chaussure toute molle où l’on ne sent rien). Le grip est bon avec des crampons bien accrocheurs dans la terre et dans les montées, peu gênants dans la relance sur le plat et le sous-bois. Toutefois, comme beaucoup d’autres chaussures, les crampons ont beau être bien jolis, ils n’échappent pas à la règle de la glissade du rocher ou gros cailloux humides. A ce niveau-là, je n’ai trouvé que très peu de chaussures qui remplissent le contrat….

Je retiendrai donc de cette paire de chaussures qui m’a littéralement enthousiasmé leur polyvalence et leur dynamisme. Et même si le confort n’est pas optimal, il n’en reste pas moins qu’il s’agit là d’une paire « must-have » que tout coureur plutôt grand souhaitant avoir une paire fiable et dynamique sur une distance moyenne (40 à 70 km) et sur du terrain gras devrait avoir.

Mon seul regret concernant cette paire sera qu’elle taille malheureusement un peu trop petit pour moi…

avantages inconvénients
Look terrible
Légèreté et dynamisme Chausse petit
Accroche et grip Finitions des coutures
confort

Disponible au Prix de Vente Conseillé de 135€ (95€ pendant les Running Weeks)

Test réalisé par Fabien pour Trail Session Magazine

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Bénéficiez de 15% de Réduction Immédiate avec le Code Promo TRAILSESSION

14657787_10154616273784894_1849556386_n

Trail Session Magazine, Novembre 2017

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

14938123_1454470054566419_4212488447338767112_n





A lire aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *