OFF
ON
Boxed

SAUCONY XODUS 4, LA PASSE-PARTOUT !

Xodus 4.0

Tony Dufil, notre rédacteur, a été missionné pour tester la Saucony Xodus 4.0 et nous allons vous livrer ses impressions sur ce modèle qui, semble t’il, possède quelques atouts dans sa manche …

.

Avec son design d’une grande élégance et un travail de finition irréprochable, visuellement la marque Saucony a vraiment mis la barre très haut. Dès le premier toucher on sent la robustesse de cette Xodus 4 pro *lock et les matériaux utilisés de très  haute qualité. Le pare-pierres avec ses deux crampons m’a été très utile sur l’ascension de certains passages très glissants ; la coquille souple sur l’avant est, elle aussi, bien pensée pour la protection des orteils.

.

Technologies de la Saucony Xodus 4.0 :

  • Drop de  4 mm soit : épaisseur avant-pied de 22 mm,
  • Épaisseur talon : 26 mm,
  • Poids donné  fabricant 313 gr en taille 42.5,
  • Coureur universel avec un léger renfort pronation,
  • Coureur : Tout poids.

Plus de pied qui glisse dans la chaussure avec le système « pro lock » permettant un excellent maintien du pied. Composé de deux bandelettes qui se plaquent de chaque côté du pied  au moment du laçage, c’est un réel confort et une sécurité sans aucune compression. Sur l’avant du laçage, on trouve un crochet pour les guêtres et sur le haut de la languette, une pochette pour lacets.

.

CONFORT :

Dès l’enfilage on sent le confort et ce, du talon aux orteils. Je me serais cru dans une running route de haut standing ! Le laçage système « pro lock » est précis et offre un excellent confort, aucune gêne ni ressenti de mauvaises coutures internes… en bref du velours. Le chausson est néanmoins plus destiné aux pieds fins. Pour la taille, je suis resté sur la mienne en 42.5 et aucune surprise, malgré certaines infos la donnant comme chaussant petit : soyez donc prudents et réalisez un essai avant d’investir.

.

« La semelle Vibram fait vraiment le travail : ça ne glisse pas, ça ne bouge pas et la semelle élargie sur l’arrière facilite vraiment la réception en descente… » Tony Dufil.

.

.

TEST ET PERFORMANCE :

J’ai voulu réaliser ce test dans des conditions dignes d’un vrai traileur et  cela a été relativement aisé pour moi car je dispose de tous les décors à portée de foulée. Parce qu’on ne choisit pas ses conditions de course, je suis parti sur un secteur extrême bien boueux et vraiment très gras, avec en sus une partie sablonneuse. L’accroche a été vraiment présente et éloquente,  je dirais même impressionnante : aucune glissade même dans les épingles, mais vu le terrain, la boue se colle à la semelle, ce qui est assez normal. Pour les autres marques ce serait pareil. Le souci, c’est qu’elles ne débourrent pas du tout et l’accumulation s’est faite très rapidement, ce qui m’a forcé à m‘arrêter pour les décrotter ! Le cross, elles n’aiment pas ! 

.

Xodus 4.0Dans ces conditions particulières, la tige est vraiment efficace car, malgré le passage dans les flaques et la terre gorgée d’eau, l’évacuation s’est fait très rapidement avec une sensation de pied au sec, n’altérant pas ma course. Pas de pied qui chauffe, la technologie « hydramax » offre vraiment un très grand confort et une très bonne ventilation du pied. Et ce, sur un secteur vallonné avec comme terrain de jeu : des  passages de rochers, prairie, single glissant mélangeant pierres et terre, des passages en forêt sur les feuilles et branches… en bref, des conditions réelles ! Eh bien là, que du bonheur. En terrain mixte elles arrivent à débourrer et j’ai vraiment découvert une running passe-partout. L’amorti « Power Grid » est au top, testé sur 3 réceptions : sur la pointe, en médio pied et talon. Aucune mauvaise surprise, pas de douleur articulaire, je n’ai rien senti : ni pointe de cailloux ou autres ; une vraie routière en terme de confort d’amorti. Et d’ailleurs, en parlant de route, j’ai réussi à fouler le bitume : c’est rare pour une chaussure trail, mais attention à l’usure de la semelle…

En ce qui concerne la stabilité et l’adhérence , moi qui sors de blessure, je me suis vu surpris par cette prise de confiance. J’ai réussi  à me concentrer sur le terrain et non sur mes appuis, que j’ai trouvés vraiment faciles à gérer. Le pied est calé et bien maintenu avec le système « Pro lock » particulièrement ingénieux. La semelle Vibram fait vraiment le travail : ça ne glisse pas, ça ne bouge pas et la semelle élargie sur l’arrière facilite vraiment la réception en descente. Une course  naturelle  facilitée par le drop faible, c’est vraiment une running dynamique que l’on exploite sur une foulée avant, aussi à l’aise en footing qu’en allure bien rythmée sur les portions techniques en montée ou descente. La détente est telle que j’ai joué avec la nature en me permettant des sauts et des rebonds sur les roches ! En résumé une running efficace qui fait le boulot.

.

Tony sur la Kimbia Kenya

Tony sur la Kimbia Kenya

.

CONCLUSION :

La marque Saucony a vraiment fait un superbe travail sur ce modèle  Xodus 4 Pro Lock. Tant sur l’esthétisme qui est un plus,  que sur la technique où leur notoriété aux USA n’est plus à démontrer. Une marque montante en France, à suivre et adopter ! Si vous recherchez une chaussure de trail polyvalente avec un drop faible, avec tous les atouts d’une très bonne running, alors elle pourrait vous convenir. N’oubliez pas, ce n’est pas une chaussure de cross : la boue n’est pas son fort. Et au vu du confort testé lors de mes sorties et d’un trail de 100km au Kenya, l’Ultra ne la fait pas frémir, au contraire. Cependant, même si elle est plutôt dynamique, ce n’est pas une running à chrono, je n’ai pas subi le poids car la chaussure est vraiment bien équilibrée mais j’ai ressenti ses 310 gr à pleine vitesse.

.

Saucony Xodus 4.0

.

Price Minister TS

A lire aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *