OFF
ON
Boxed
Trail Session aux USA : Tahoe 200 Endurance Run !

Trail Session aux USA : Tahoe 200 Endurance Run !

Notre rédacteur Corentin et sa copine Noëllie sont en voyage à vélo sur le continent américain pour un an. Alors forcément, en bon amoureux de la course à pied, ils en ont profité pour tester le trail à l’américaine ! Voici leur retour sur cette expérience.

Présentation de la Tahoe 200 Endurance Run

Depuis le début de ce voyage, on s’était dit que ça serait vraiment sympa de pouvoir accrocher un dossard et participer à une course de ce coté de l’Atlantique. C’est chose faite depuis ce week end puisque Noëllie m’a fait la belle surprise de m’offrir l’inscription pour les 25 km du Lake Tahoe, en Californie. A 1900m d’altitude, il s’agit du plus grand lac alpin de l’Amérique du Nord, un endroit magnifique. La vidéo de présentation vous fera comprendre le décor…

Cette course, placée sous la tutelle du géant Salomon, proposait trois distances : 25 km donc, mais aussi un 100 km, et un 200 miles (ce qui fait environ 322 km, oui oui vous avez bien lu)… Vous comprenez aisément qu’on ait choisit la version « courte » ! Ajouté à cela un dénivelé plutôt sympathique, évidemment… 1200m pour le 25, 3220m pour le 100 et 12’250m pour le 200 miles. Au passage, ne cherchez pas à comprendre pourquoi on passe des miles aux kilomètres d’une course à l’autre, c’est très américain de faire n’importe quoi avec les unités de mesure !

Le match USA vs France ! 

Voila pour le contexte, passons à la course maintenant, et les quelques différences entre les deux pays.

J’ai trouvé que la course au pays de l’oncle Sam était finalement moins « prise de tête » qu’en France. Je m’explique : ici pas d’échauffement digne d’un championnat du monde comme on en voit sur toutes nos courses locales, tout le monde se pointe sur la ligne de départ 5 minutes avant le coup de pistolet et c’est parti ! Et pendant la course, on dirait qu’il est interdit de doubler (ou se faire doubler) sans un mot d’encouragement pour l’autre concurrent. C’est l’exubérance à l’américaine, du genre : « ouha super, good job, t’es génial », « non c’est toi qui est génial, good job aussi » ! Au final, c’était assez marrant d’entendre les gens piailler dans les sentiers pour se dire des compliments et se féliciter, en plein milieu de la course. 

Bien sûr, tout n’est pas merveilleux et nos courses françaises ont peu de choses à envier à leurs voisines américaines. Premièrement, les prix sont exorbitants : 1000 dollars (environ 860 euros) pour participer aux 200 miles, on est loin de la règle « 1 euro le kilomètre », même si cette dernière n’est plus vraiment d’actualité aujourd’hui ! 80 dollars (70 euros) pour le 25 kilomètres… vous trouvez toujours que les dossards français sont hors de prix ?

Autre point qui fait froncer les sourcils : les ravitaillements. Oublier vos fruits secs ou vos sirops, dites bonjour à la mal bouffe américaine : Oreo, Smarties, bonbons, Coca, Gatorade à volonté ! La quantité plutôt que la qualité…la culture états-unienne dans toute sa splendeur ! Sans oublier le ravitaillement d’après course, entre burgers, hot dogs et cookies…

A part ça, la course était vraiment agréable avec un beau parcours tracé sur une station de ski autour du lac, entre les forêts et les crêtes vertigineuses, un vrai plaisir ! (Le balisage laisse parfois à désirer mais bon, on fait avec…)

L’incroyable performance de Courtney Dauwalter

Coté course maintenant, si le nombre de participants était finalement peu élevé (assez surprenant pour une course Salomon), une performance hors du commun a attiré l’attention et m’a poussé à rédiger cet article. Je vous parle ici d’une dénommée Courtney Dauwalter. Ce nom ne vous dit rien ? Alors sachez que Madame est la gagnante 2018 de l’ultra trail du Mont Fuji en Avril, ainsi que de la fameuse Western State 100 en Juin. Rien que ça. Elle peut maintenant rajouter le 200 miles du lac Tahoe à ce palmarès. 

Courtney Dauwalter

Maintenant dans les faits, accrochez vous, les chiffres donnent le vertige : 330 km (205 miles donc, comme si 200 n’étaient pas assez) bouclés en moins de 50 heures, à la deuxième place du classement général, à peine 20 minutes derrière le premier homme, Kyle Curtin. Est ce qu’elle a pris le temps de dormir un peu ? 10 minutes, en tout et pour tout. Une performance majuscule, tout simplement ! Pour couronner le tout, on peut rajouter que madame se nourrit essentiellement de tacos mexicain pendant sa course, et court avec un short plus adapté au basket ball qu’au trail… vous avez dit extra terrestre ?

Et pour la petite anecdote, je l’ai dépassé sur mon parcours quelques kilomètres avant son arrivée, et bien sûr elle n’a pas oublié de crier : « Good job ! » avec un grand sourire ! Même après 49 heures de course, on reste chaleureux chez les américains 🙂

L’expérience était sympa, et je suis super heureux d’avoir pu accrocher un dossard aux Etats Unis, même si nos courses françaises n’ont rien à leur envier (le prix d’inscription… quel horreur !). Et ce fut également l’occasion d’assister à une perf incroyable d’une des championne de ce pays !

Article de Corentin Crouzet

Crédits photos : Mojito Trail Production, page Facebook de Courtney Dauwalter, tahoe200.com

Bénéficiez de 15% de Réduction Immédiate avec le Code Promo IRUN15

14657787_10154616273784894_1849556386_n

Trail Session Magazine, Septembre 2018

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

14938123_1454470054566419_4212488447338767112_n





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *