OFF
ON
Boxed

À l’aide : j’ai les godasses qui fument !

A l'aide !.

A force de kilomètres, les chaussures de running/Trail perdent de leur sublime, alors voici quelques astuces pour vous permettre de les garder plus longtemps…

.

Par expérience, mais aussi au dire des fabricants, il est capital d’alterner l’utilisation de deux paires de chaussures. D’une part pour laisser la chaussure sécher correctement (il lui faut plus de 24h pour cela) mais aussi pour laisser, aux composants de celle-ci, le temps de bien «récupérer» de la séance d’entraînement (la fibre a besoin de temps pour reprendre sa forme initiale). Avant un lavage, la première précaution à prendre reste le retrait de la «première de propreté» ou de votre orthèse plantaire. Celle-ci peut être lavée à part, elle sèchera plus rapidement et plus sainement (odeurs et bactéries se logent facilement dans celle-ci).

Les lavages en machine sont à proscrire définitivement, en effet cela risque simplement d’accélérer l’usure de la chaussure et sa déformation :

  • Décollement de certaines parties,
  • Dissolution des points de colle,
  • Déchirement des mailles…

.

A l'aide !Ces désagréments pourraient nuire au confort de vos chaussures et, cela dit en passant, elles ne seront pas pour autant plus propres qu’en les lavant à la main. Pour ma part, je limite le nombre de lavages (même à la main) et préfère passer un coup de jet (je suis sûr que vous pourrez aussi trouver une belle flaque en rentrant qui vous permettra d’enlever le plus gros) au retour d’une sortie boueuse ou dans le pire des cas les laver à la brosse à dents (une vieille bien sûr, pas celle que vous utilisez pour garder un sourire de rêve !!!). La partie présente sur le dessus, généralement en mesh, se rattrape facilement à l’aide de la brosse à dents et un peu de savon de Marseille et vous pourrez passer aisément dans tous les recoins… Evitez également les produits trop agressifs, ils peuvent décolorer ou endommager les matériaux qui constituent la chaussure.

Personnellement, je place une boule de papier journal (qui joue un peu le rôle des embauchoirs) à l’intérieur de mes chaussures une fois lavées, cela permet :

  • De retendre la chaussure,
  • D’accélérer l’absorption de l’humidité,
  • De conserver la forme de la chaussure…

.
Sur ce dernier point (conserver la forme de la chaussure) il est préférable, lors du séchage, de ne pas les placer trop proche d’une source de chaleur et de préférer un endroit sec et ventilé. À noter que les Stuffits (sèche-chaussures naturels rechargeables avec cèdre) que l’on peut se procurer sur internet sont aussi très efficaces. De plus je positionne la chaussure sur la tranche afin que la semelle extérieure puisse également sécher convenablement.
.

En bref :

  • Proscrire la machine à laver et le sèche-linge (préférer la brosse à dents ou un simple « coup d’jet »)
  • Eviter les produits agressifs,
  • Pour le séchage, loger une boule de papier journal dans chacune de vos chaussure (ou Stuffits) et éviter le contact direct avec une source de chaleur (radiateur, sèche-cheveux ou « plein soleil ») et placez-les sur la tranche.

.

Après ces différents «conseils», j’espère que votre femme (ou votre homme… ça doit exister) ne retrouvera plus vos chaussures au fond de votre sac de sport en train de baigner dans leur jus et que vos chaussures gagneront en durée (et en qualité) de vie !

A vos marques, prêts, frottez !!!

.

TS

Guillaume Plata, Trail Session Magazine, 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *