OFF
ON
Boxed
Altra Lone Peak 4 : Ou quand la chaussure s’adapte au pied …

Altra Lone Peak 4 : Ou quand la chaussure s’adapte au pied …

Pour ce nouveau test me voici face à une marque, Altra, que je n’avais pas encore eu le plaisir de tester donc regard neuf et aucun recul sur toute la gamme Lone Peak. Autant dire que quand on m’a proposé de tester ce modèle, je partais un peu dans l’inconnu car aucun point de comparaison sur les modèles précédents sur lesquels j’aurai pu me baser. Je me suis donc tout logiquement offert une séance accéléré de connaissance sur la gamme Altra Running (pour info marque dont on fête cette année le 20ème anniversaire !) …

… et là d’emblée j’ai été conquis par une phrase qui pour moi (maintenant que j’ai testé le dit modèle : la Lone Peak 4) résume à elle seule parfaitement le sentiment qu’on a (que j’ai eu) quand on chausse la Lone Peak 4 :

« Elle est née de la pugnacité de quelques passionnés de course à pied croyant dur comme fer que ce sont les chaussures qui doivent s’adapter aux pieds… et non l’inverse ! Pour être plus performant et limiter les traumatismes, le corps doit pouvoir bouger naturellement ».

Là j’avoue gros bingo car j’avais face à moi un modèle au demeurant assez classique (j’y reviendrai plus tard) mais avec un confort vraiment de malade comme on en trouve rarement ! Le but pour la marque Altra est clairement de proposer au runner une chaussure respectueuse du mouvement naturel du pied!

Trail Session va donc vous décortiquer ce modèle pour essayer de vous prouver que le confort et la robustesse sont les atouts majeurs de ce modèle.

Comme d’habitude d’abord un listing des caractéristiques techniques de la Lone Peak 4 :

  • Chaussure de trail pour toutes les distances

  • Plateforme Zero Drop : équilibre naturel, alignement du corps, renforce les mollets et les tendons d’Achille

  • Semelle extérieure MAXTRAC chevronnée : traction et accroche

  • Semelle intermédiaire double EVA et A-Bound : amorti et retour d’énergie

  • StoneGuard : protection contre cailloux

  • FootShape Toe Box : avant-pied large pour la stabilité et le confort

  • Gaiter Trap : fixation en 4 points pour guêtre

  • Empeigne en mesh : protection et robustesse

  • Semelle interne amovible : hygiène

  • Épaisseur de la semelle : 25 mm

  • Poids : 274 g

Avant de rentrer dans le dur et essayer de vous en mettre plein la vue, je pense qu’il est important de vous faire au préalable un rapide cours sur le Zéro Drop et surtout vous donner un conseil avant de partir avec ce modèle :

Comme vous le savez (ou pas) Le terme Zéro Drop caractérise le design de la semelle qui garantit une répartition parfaite du poids entre le talon et l’avant-pied (le talon et l’avant du pied sont à égal distance du sol). Comme à l’état naturel, cette répartition ménage le squelette et optimise l’équilibre. La semelle plate favorise une foulée médio-pied, c’est à dire qu’elle pousse le coureur à dérouler son pied de l’avant vers l’arrière et non du talon vers la pointe.

Bon ça c’était pour la partie plutôt technique mais là où je souhaite attirer votre attention c’est plutôt sur l’aspect transition car la plupart des semelles des chaussures de running sont conçues avec un ratio de 2 pour 1 : le talon est deux fois plus épais que l’avant-pied. Les chaussures avec Zéro Drop sont conçues sur des semelles entièrement plates, conservant ainsi la position du pied nu.

Habitués à porter des chaussures à talons relevés, la plupart des coureurs ont totalement neutralisé leurs talons d’Achille et leurs mollets inférieurs. Ils ont donc besoin de temps pour s’adapter à une position de course pourtant naturelle! Bref comme vous l’avez compris, avant de choisir une chaussure comme la Lone Peak 4, ayez bien conscience de ça pour éviter tout bobo qui pour le coup vous stopperait dans votre élan ! Je vous conseille donc d’abord d’alterner entre les chaussures « traditionnelles » et les chaussures « Zéro drop donc la Lone Peak 4 » avant de passer (si conquis bien sûr) à la Lone Peak 4 de manière définitive.

Allez maintenant passons à l’aspect technique et ressenti

Un esthétisme pour tous les goûts …

Bon d’abord le sujet soumis à débat : l’esthétisme de la Lone Peak 4. J’avoue ne pas avoir été complètement conquis par ce coloris un peu « classique » : rouge et gris. Même si très subjectif, je n’ai clairement pas été charmé au 1er coup d’œil par la Lone Peak 4. Moi qui suis plutôt fan des couleurs plus « flashouilles », j’avoue ne pas avoir eu l’étincelle dans les yeux que j’ai reçu le modèle. MAIS quand j’ai vu que le même modèle existait également en jaune (je vous laisserai aller voir sur les sites spécialisés comme par exemple I-RUN (et pour lequel vous trouverez un lien en fin d’article)) alors là j’ai rapidement revu ma copie en me disant, ok ne restes pas là-dessus et focalises toi plutôt sur l’aspect technique.

Altra Lone Peak 4 : un confort et un dynamisme tout terrain !

Là clairement la Lone Peak 4 s’impose comme un modèle haut de gamme en matière de confort et dynamisme. Comme je vous l’ai dit, je n’aurai pas la prétention de vous dire que je suis un fin spécialiste « es Altra » mais je me suis renseigné au préalable auprès de copains qui étaient plutôt de fervents partisans de la gamme Lone Peak et après avoir moi-même essayé le modèle, je ne peux que valider un point, on est clairement sur l’ADN d’Altra : le confort et le dynamisme sont vraiment au top!. La Lone Peak 4 propose sa plateforme Zéro Drop pour un amorti intégral.

Bon je ne vais pas revenir sur mon explication du Zéro Drop mais pour moi qui n’ai pas forcément l’habitude d’en avoir, c’est une petite claque que je me suis pris quand même….. Au fil de mes sorties avec ce modèle dont ma « sortie » de 40km sur l’Hivernale des Templiers je n’ai pu que constater la superbe restitution d’énergie, et diminution de la force de l’impact au sol ! La semelle intermédiaire est composée en A-bound, une mousse en EVA de 25mm permettant un amorti souple et dynamique.

Sur la partie confort, bon là ok 2ème claque sur l’autre joue au niveau du confort. Je vais être franc, le design n’est pas ultra glamour (enfin là encore c’est mon seul jugement) et la forme peu conventionnel. Mais passé ça, on a fasse à nous, un modèle qui s’adapte clairement au pied et non l’inverse avec un avant-pied plus large que les chaussures traditionnelles.

La Foot-ShapedTM toe box, permet aux orteils de garder leur position naturelle pour une plus grande stabilité (juste un petit bémol malgré tout sur les terrains très accidentés et surtout gras (donc glissant) du larzac que j’ai eu durant mon Hivernales des Templiers : le trop grand confort de la Lone Peak 4, entraine (de mon avis) un manque de stabilité du pied dans la chaussure) et une réduction du risque de douleurs et de blessures. Le gros orteil joue parfaitement bien son rôle de stabilisateur naturel réduisant ainsi la pronation et améliorant l’équilibre. Le décollement des orteils permet par ailleurs de gagner en puissance d’appui pour de meilleures performances! (j’ai pu le valider pendant mon Hivernale des Templiers sur les longues portions de relance….).

Protection et robustesse !

La Lone Peak 4 dispose d’un mesh ultra résistant et respirant. Sa matière protège plutôt correctement des éléments extérieurs tout en assurant une ventilation optimale pendant vos parcours de trail accidentés.

Bon sur ce point, je trouve quand même que le parepierres bien que très bien pensé (et à priori repensé par rapport au modèle précédent via la protection Stoneguard qui évolue aussi pour se rapprocher au plus près de l’anatomie du pied et ainsi protéger les zones sensibles sans nuire à la flexion ni à la torsion de la chaussure) pour apporter une protection supplémentaire face aux cailloux et aux branches, ne m’aura pas pleinement convaincu sur ma sortie longue sur l’Hivernale des Templiers.

J’ai pour ma part tendance à avoir le pied qui « traine » et les quelques cailloux que je me suis pris sur l’avant du pied m’auront quand même fait un peu « chanter ». Je vous laisserai vous faire votre propre avis là-dessus, mais pour ma part ce n’est pas forcément un point que j’ai pu valider (bon alors après attention car le terrain était très gras et les cailloux assez volatiles on va dire 😉).

Pour le reste, l’Altra Lone Peak 4 est dotée du système GaiterTrap : les 4 points de fixations permettent à vos guêtres de rester bien en place lors de vosparcours boueux ou enneigés.

Sa semelle extérieure MAXTRAC à crampons chevronnés offre un grip optimal sur tous les terrains. Dotée d’un pouvoir de traction puissant, l’accroche est optimale en montées comme dans les descentes les plus techniques. A voir bien sûr sur le temps, l’usure des crampons …

Conclusion

Si vous cherchez une marque proposant à un prix raisonnable (pour une chaussure aussi technique), une chaussure au service de votre pied, avec un confort et un dynamisme en harmonie, ne cherchez pas plus loin, avec la Lone Peak 4, vous aurez chaussures à vos pieds ! Ces 2 atouts font partis de l’ADN de la Lone Peak 4!. Vous aurez une chaussure proposant de la place pour notre petits orteils pour leur permettre de s’exprimer au maximum tout en gardant une souplesse de semelle accrue et une accroche vraiment top.

La plateforme Zéro Drop saura conquérir les habitués et peut être faire changer d’habitude les non-initiés (moi par exemple ;)). En résumé avec la Lone Peak 4, vous avez face à vous un super modèle dynamique, accrocheur (à surveiller cependant la durée des crampons dans le temps) et ultra confortable. Au niveau des remarques, autant vous le dire j’avoue ne pas avoir été bluffé par le coloris (mais bon chacun pourra y trouver son compte je pense car le choix est large) et avoir été surpris et pas conquis d’un 1er abord par le design sur l’avant de la chaussure.

Moi qui cherche parfois un modèle plutôt « street style », avec la Lone Peak 4 on est plutôt sur un modèle très sportif et pour lequel le design est à regarder en 2nd plan (pour ma part en tous cas). Sur l’aspect tenue du pied, comme je l’ai dit précédemment, j’ai eu quelques soucis sur les descentes sur terrains très gras (comme ça a été le cas sur l’Hivernale de Templiers) avec non pas un manque d’accroche de la chaussure sur le terrain mais plutôt un manque de tenue du pied dans la chaussure surtout dans les devers (et pourtant La Foot-ShapedTM toe box, permet normalement aux orteils de garder leur position naturelle pour une plus grande stabilité, reste pour ma part que sur un terrain très gras j’y ai vu quelques limites….).

Juste un détail pour finir et que je voulais vous préciser bien que n’ayant pas ce problème (remarque faite par des amis chaussés en Lone Peak 4 comme moi) : les chaussures Altra sont idéales pour les coureurs ayant des problèmes orthopédiques : leur base entièrement neutre permet une bonne adaptation de semelles de corrections.

Test réalisé par Sébastien REMOND

Disponible en coloris Jaune/Gris chez i-Run.fr au prix de 119€ au lieu de 140€ (CLIC !)

Guide des tailles Altra / Chaussures homme

 

Bénéficiez de 15% de Réduction Immédiate avec le Code Promo IRUN15

14657787_10154616273784894_1849556386_n

Trail Session Magazine, Décembre 2018

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

14938123_1454470054566419_4212488447338767112_n





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *