OFF
ON
Boxed

Asics Fuji Attack

AsicsAsics Fuji Attack

En voilà un beau modèle de chaussure ! Asics, avec sa Fuji attack, se place en bonne position ​dans la course au style fashion. En effet, avec ses couleurs flashy, voila un produit qui séduira bon nombre de traileurs en manque de… couleurs. Outre son aspect très sympa, et bien que je sois d’un naturel très précautionneux, je vais les mettre à mal, ces Fuji, histoire de voir ce qu’elles ont dans le ventre. Pour moi, Asics, c’était plutôt pour la route et je restais assez méfiant quant au comportement de ces chaussures en montagne, mon lieu de prédilection, qui ne laisse pas de place aux produits qui ne tiennent pas la route …

DONNÉES TECHNIQUES :

  • -Type de Foulée : Universel / supinateur
  • -Profil du coureur : Moins de 80 kg
  • -Poids : 308 g
  • -Prix :  Environ 100 euros.
  • -Terrains : Route, chemin, montagne.

Le GEL à l’arrière du pied apporte une excellente absorption des chocs, tandis que la semelle intermédiaire en SpEVA améliore la reprise d’appui. Par ailleurs, ce modèle est doté d’une plaque Rock Protection Plate, et d’une semelle extérieure Trail Specific pour une traction optimale dans les montées et les descentes, quel que soit le type de surface. Sur le haut de la chaussure, la construction est minimale afin de prévenir toute absorption de l’eau. Inspiré du mont japonais éponyme, la chaussure GEL-FUJI est ornée d’un logo Fuji réfléchissant au niveau du talon.

La Fuji est dotée d’un systéme 3M Scotchlite (une marque déposée de 3M Company), un matériau réfléchissant qui améliore la visibilité pendant les heures de faible luminosité. Le GEL visible arrière est un concept révolutionnaire d’amorti mis au point en 1986, il transforme l’onde de choc générée par l’impact au sol en énergie positive. Un volume et une densité calculés au plus juste conservent toute sa stabilité à la chaussure, le pied suit la trajectoire idéale. A base de silicone, le concept GEL ASICS ne perd pas ses capacités avec le temps, ses performances restent constantes. De son coté, le AHAR (ASICS High Abrasion Résistant Rubber) est un mélange de différents caoutchoucs pour une plus grande résistance à l’abrasion. Il retarde l’usure de la semelle. Petit plus de la chaussure, le Lace Pocket, permet de ranger vos boucles de lacets dans la languette, c’est un détail qui a son importance… Qui ne s’est jamais énervé quand ses lacets étaient défaits et pendouillaient lamentablement à chaque foulée? La semelle intermédiaire en SpEVA est plus confortable, plus résistante et plus dynamique. Sa structure moléculaire novatrice lui permet de reprendre sa forme initiale plus rapidement entre deux foulées. Elle accroît la longévité et donc le confort. La plaque en P.U qui protège la semelle contre les projectiles tels que les cailloux et les branches parait très solide. Le Trusstic System soutien la voûte plantaire, augmente la solidité fonctionnelle et est en outre plus légère.

Mais qu’en est il réellement sur le terrain ? On sait tous que les descriptions des fabricants vantent toujours la performance de leur chaussure, reste le test personnel qui est vraiment celui qui nous aide à trancher dans le vif. Pour ma part, je cours essentiellement avec des S LAB 4 Softground et XT Wings 2, donc je peux comparer les deux. La grosse différence c’est indubitablement la grosse souplesse de la Fuji, alors que je trouve les Salomon un peu raide (surtout sur route). J’avoue avoir été de premier abord séduit par le design de ce modèle qui, disons le franchement, est assez fashion! Des couleurs vives et des lacets jaunes, on a vu mieux pour passer inaperçu!  Une fois le produit en main, on est de suite épatés par son poids (environ 300g) et par sa souplesse. En effet, vous pouvez tordre la chaussure des deux cotés, c’est fluide. Le chausson intérieur est agréable (j’utilise des semelles perso faites par un podologue), la texture de la chaussure (en noir) est facile à nettoyer. Le système Lace pocket sur la languette (une petite poche permettant de ranger les boucles de vos lacets) est très sympa et ça bouge pas d’un poil.

LE TEST :

Passons au test sur terrain vallonné avec petits passages goudron…. La première impression dés les premiers mètres, c’est une sensation de souplesse et de confort de la chaussure! C’est assez bluffant et inattendu de prime abord. Autre point qui à son importance, c’est la légèreté, on les sent à peine et ça c’est top ! L’amorti Gel, classiquement, remplit son rôle avec un ressenti agréable sur les impacts. La semelle accroche rudement bien sur les chemins et cailloux et la stabilité du talon est assurément fiable, (attention néanmoins au bois mouillé, les crampons glissent tout de même, il faut rester prudent sur les ponts bien humides).

En montée y a pas de problème, ça accroche! La semelle bien cramponnée offre une relance bien efficace ! Sur le goudron la chaussure est compétitive avec cette souplesse et son amorti Gel, on passe des chemins au bitume sans grandes différences tant on fait corps avec ce modèle. J’étais assez dubitatif au départ avec Asics mais là, je dois avouer que je suis agréablement surpris. En plus d’avoir de la « gueule », elles répondent à ce que l’on souhaite d’une chaussure de Trail, légèreté, stabilité et accroche. J’insiste sur la notion de souplesse, même neuve, après l’entraînement, on dirait que vous les avez depuis un an aux pieds !

​Passons au test en montagne. Pour ce faire j’avais choisi un lieu que je connais bien pour être un de mes terrains d’entraînement favoris, le Collet d’Allevard dans le massif de Belledonne (38). Sol bien caillouteux, pente à 7% tout le long et parcours technique… Les Asics répondent bien en montée, mon inquiétude était plutôt axée sur le comportement à la descente. Et bien rien à dire, on retrouve la même stabilité en pronation (important pour les personnes ayant un terrain favorable aux entorses) et le système de crampons inversés sous la semelle est très efficace ! Pour la réaction aux pierriers, pas de problème, la semelle là encore fait son office. Pour la pointure, ça taille petit, d’ habitude je prends du 42/43, la j’ai du 44 de chez Asics !

J’ai depuis couru avec en Vanoise sur la Sauvage (30km et 2000D+) et fait de nombreux entraînements que cela soit en montagne ou mix chemin/route et elles n’ont pas bougé d’un poil après 300 kilomètres effectués. Bilan très positif pour ma part. Vous l’aurez compris, pour 100 euros, il n’y a pas photo. Si vous cherchez un modèle souple et confort, foncez sur les Fuji vous ne serez pas déçus.

.

Disponible chez notre partenaire ! 

Price minister

.

logosansfond

Grégory Julien Baron, Trail Session.

A lire aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *