OFF
ON
Boxed
GRAND RAID DES PYRENEES 2017 : Flash-Back sur une Edition Extraordinaire qui laisse présager un Avenir Radieux à cette Epreuve Mythique !

GRAND RAID DES PYRENEES 2017 : Flash-Back sur une Edition Extraordinaire qui laisse présager un Avenir Radieux à cette Epreuve Mythique !

Le Grand Raid des Pyrénées, épreuve phare et incontournable du Trail et de l’Ultratrail en France a eu lieu du 23 au 27 aout dernier dans le massif Pyrénéen. Cette année, nous fêtions la 10ème édition de ce grand rendez-vous, l’équipe organisatrice avait donc décidé de marquer le coup en concoctant plusieurs formats de courses dont certains inédits. Cinq épreuves furent donc proposées au 4391 coureurs inscrits, afin de permettre tant aux découvreurs de la discipline qu’aux traileurs expérimentés de trouver chaussure à leur pied

La Première Formule qui leur fut proposée était un marathon de montagne spécialement créé pour l’occasion de cette dixième édition.

Cette épreuve nommée « Tour du Néouvielle » avec ses 40km et ses 2500mD+ fut le point de chute de tous les traileurs débutants qui souhaitaient toucher et goutter le Trail de montagne et bien sûr les plus expérimentés qui ont voulu jouer à affoler les chronos…

L’épreuve s’est tournée en 4h18 pour le premier au scratch, 4h56 pour la première féminine et 13h46 pour le 1131ème Finisher de la course…

La Deuxième épreuve n’était autre que le fameux 80km  avec ses 5000mD+ et avait comme nom « Le Tour des Lacs ».

Le 80km marque un cap dans la vie d’un Trailleur, pour la majorité d’entre eux cette distance représente le passage à l’après marathon et quoi qu’il advienne, un jour ou l’autre chaque Trailleur se frotte à cette distance mythique pour être Finisher d’un Trail long de montagne afin de commencer à toucher du bout des chaussures l’Ultratrail.

Cette année encore, le Tour des lacs comme à son habitude fut loin d’être une course facile.

Ce parcours est comme coupée en deux avec comme point de repère le Pic Midi qui marque le milieu de la course !

Mais une fois en haut, même s’il reste la moitié à parcourir, la route reste encore longue… Voire même très très longue, car ce format reste un trail de montagne dans la « montagne » et dans les Pyrénées, donc autant dire que c’est loin d’être simple.

L’épreuve s’est tournée en 9h33 pour le premier au scratch, 13h25 pour la première féminine et 28h12 pour le 937ème Finisher de la course…

La Troisième épreuve proposé était le magnifique et très compliqué 120km avec ses 7000mD+ appelée             « Le Tour des Cirques ».

Les portes de l’Ultratrail vous sont désormais ouverte, ce parcours est là pour vous en mettre pleins les yeux et surtout plein les jambes…

Pour une grande majorité, avec cette distance nous commençons notre première nuit complète en montagne voir presque deux pour les derniers… La majorité des coureurs s’est, un jour, déjà, étalonné sur le 80km, et une fois passé la ligne, se sont dit pourquoi pas aller voir plus loin et passer la barre des « 100km ».

Cette course est donc idéale pour passer ce cap, car son départ à 10h de Piau-Engaly nous permet d’entamer la course sereinement tout le long de la journée pour attaquer une première nuit en montagne avec comme objectif, finir bien sûr, mais si possible arriver avant la deuxième nuit ! ! !

Qui d’ailleurs, sera atteint par une très grande majorité de finishers.

L’épreuve c’est tournée en 18h12 pour le premier au scratch, 25h04 pour la première féminine et 45h52 pour le 397ème Finisher de la course…

La Quatrième épreuve faisait 220km avec pas moins de 13000mD+ est avait comme joli nom « l’Ultra Tour »

Cet Ultra Trail remplaçant le coutumier 160 km 1000mD+, avait lui aussi été créé pour fêter cette dixième édition qui se devait d’être dotée pour l’occasion d’un format Hors Norme.

On ne se trompera pas en disant que ce dernier aura rencontré un franc succès avec ses 620 inscrit, et même si l’épreuve a été déviée au niveau de Cauterets pour cause de mauvais temps (sécurité des coureurs avant tout), au final c’est pas loin de 185 à 195 km avec 11000mD+ qu’on eu à parcourir les 299 finishers de l’épreuve (personne n’est d’accord à ce sujet, merci les GPS… ).

Tout ceux qui ont fini cette Ultra ont été autant émerveillés par la beauté des paysages parcourus que par la difficulté du parcours…  Certains étaient même presque content que la course ait été détournée tellement cette dernière était difficile par endroit !!!

Mais bon, pour certain, un goût amer de ne pas avoir franchi la ligne des « 200km » a tout de même pris le dessus…

Les bruits de couloir disent que l’organisation devrait reconduire cette épreuve l’année prochaine, au moins pour cette distance ! ! !

Honnêtement nous l’espérons, car la balade vaut vraiment le détour ! ! !

L’épreuve s’est tournée en 30h54 pour le premier au scratch, 35h37 pour la première féminine et 68h21 pour le 299ème Finisher de la course …

La Cinquième épreuve, c’était la surprise du chef et elle aussi fut créé spécialement pour la dixième édition.

Cette dernière a fait fumer les semelles, brûler les cuissots et affolé les cardios.

« Le Pyrénées Trail Tour » (course en 5 étapes)

10 km nocturne le mercredi, 25 km le jeudi matin, KV (kilomètre vertical) le jeudi après-midi, 33 km le vendredi et pour finir 40 km le samedi, histoire d’en rajouter un, si on sait jamais, il n’y en avait pas assez LOL ! ! !

Ce fut une super formule qui a conquis beaucoup de participants, qui espèrent pour la plus part qu’elle va être reconduite, tellement le format à plu et a donné l’envie à d’autres inscrits sur les autres formats de venir s’y frotter.

Même si on se dit que les distances « ne sont pas énormes », mises bout à bout, certains vous confirmeront que ça pique bien comme il faut ! ! !

Pour vous dire, l’enchaînement des cinq épreuves représente 109km environ pour 8600mD+, c’est pas rien quand même.

L’épreuve s’est tournée en 14h12 pour le premier au scratch, 17h40 pour la première féminine et 32h11 pour le 193ème Finisher des cinq épreuves.

Voilà pour les grandes lignes d’une Dixième édition réussie, avec ses trois épreuves créées pour l’occasion : le 40km, le 220km avec c’est 13000mD+ environ et Le Pyrénées Trail Tour avec sa formule « entrée, plat, dessert, café, pousse café »…

Une magnifique épreuve dont on parle malheureusement pas assez et qui a été menée de main de maître par un ensemble de personnes qui ont su accompagner et gérer les 4391 coureurs et leurs accompagnants du retrait des dossards au repas de clôture gigantesque qui a ravi tous le monde.

Cette dixième édition orchestrée par Simon avec l’association MAJUSCHULE a su trouver les formats des épreuves pour marquer au fer rouge et pourquoi pas conserver le Pyrénées Ultra Tour et son Ultra Tour et 220 km avec 13000mD+.

Rendez-vous l’année prochaine pour les dix ans du GRP avec d’autres surprises 😉 Car nous sommes sûr, qu’il y en aura  des nouvelles ! ! !

De petits couacs restent à améliorer, mais nous savons qu’ils ont été entendus par l’organisation, voir même changés au moment où cela s’est produit…

Le retrait des dossards sur le 220km était d’une attente interminable pour le contrôle du matériel obligatoire…

Pour les Finishers du 40km Le Tour de Néouvielle, pas de médaille à l’arrivée… ça coince un peu car tous les formats avaient leur médaille finisher… Pal mal de personnes ont eu du mal à le comprendre ! ! !

Nous savons que l’organisation a entendu les doléances est qu’il vont en tenir compte pour nous préparer un dixième anniversaire qui marquera tous les esprits est validera la position du Grand Raid des Pyrénées dans le TOP 5 cinq des Trail/UltraTrail en FRANCE voire en EUROPE 😉

Cette course n’existerait pas, et ce n’est pas une légende, sans le bénévolat. Particulièrement, les travailleurs de l’ombre du GRP, assistent, aident, réconfortent, accompagnent, ils sont les vrais bergers de la course.

Un grand merci personnel à Carole Responsable de la Comm du GRP

Ainsi qu’aux 4 Mousquetaires du Camion Podium avec Patrick, Patrick Numéros bis, Patrick Numéro ter et bien entendu l’infatigable Robin.

Tous les résultats du GRP 2017 : Clic

Articles Sébastien Cantero & Romain Sempey

Crédit Photos : Alicia Magnenot & Sébastien Cantero pour Trail Session Magazine

Bénéficiez de 15% de Réduction Immédiate avec le Code Promo TRAILSESSION

14657787_10154616273784894_1849556386_n

Trail Session Magazine, Septembre 2017

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

14938123_1454470054566419_4212488447338767112_n





A lire aussi:

2 comments

  • NE PAS PUBLIER

    Salut les gars,
    je suis enchanté de lire enfin un article de plus de 4 lignes sur le GRP.
    Je sais parfaitement le temps que ça vous prend de réaliser ce genre de reportage car, ce ne sont pas les piges que vous faites sur TS qui vous font vivre et que donc vous devez aller au boulot chaque jour.
    Par pitié, faites vous relire avant de publier, d’ailleurs je ne comprends pas comment un magazine comme celui-ci n’ait pas un service dédié à cela.
    Je ne suis pas ici pour donner des leçons mais ce serait considéré comme du respect pour vos lecteurs que les articles publiés soient écrits « en bon français ». Entendez par là de respecter au moins la grammaire et l’orthographe.
    Je suis gêné de vous écrire cela car je connais les auteurs, rien de méchant dans mon action bien au contraire, c’est parce que ce sont des copains que je voudrais qu’ils continuent à être lus et poursuivre ce qu’ils aiment faire.

    Reply
    • Bonjour Frédéric,

      Pourquoi ne pas publier votre commentaire? C’est un état de fait à réfléchir en équipe, et auquel nous devons répondre publiquement. Nous avons un « service » qui s’occupe des corrections, mais chacun a son travail à côté comme vous le soulignez très bien. Nous sommes quelques uns au sein de la rédaction à être allergiques aux fautes d’orthographe. Nous ne manquons pas de respect à nos lecteurs: si tel était le cas mon équipe se contenterait de stocker des produits dans leurs placards, d’aller courir gratuitement et ne pas partager au mieux qu’ils le peuvent leurs avis/impressions (subjectifs bien entendu). En tant que garant de Trail Session Magazine, je préfère voir encore des fautes d’orthographe plutôt que des articles bâclés qui ne viennent pas expliquer à nos lecteurs, en toute honnêteté, la réalité du produit testé ou la réalité d’une course.

      Romain et Sébastien, que vous connaissez, puisque vous êtes le gérant de Traid Mérignac de ce que j’ai compris, souhaiteraient échanger avec vous: voici leurs mails romainsempey.trailsession@gmail.com et sebastiencantero.trailsession@gmail.com et mon mail est redac.trailsession@gmail.com (je souhaiterais être si possible en copie de l’échange).

      Vos copains, notamment Romain, souhaiteraient comprendre pourquoi vous ne les avez pas contactés par mail, sur messenger par exemple. Vous avez très probablement une bonne raison. Toujours est-il, cet espace ne me semblait pas le plus approprié pour faire votre remontée très constructive au demeurant.

      Je dois bien vous avouer que je n’ai pas trop compris votre commentaire vis à vis de vos copains, c’est le seul point qui m’a intrigué. Tout le reste croyez-moi bien, je m’en nourris et nous allons en tirer les conclusions en interne. Nous renforçons le service correction d’une personne arrivée en Juin, un professeur des écoles…

      Bien cordialement et sportivement,

      Cédric Masip
      Trail Session Magazine

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *