OFF
ON
Boxed
Meilleur moment 2017 des Français des teams trails Salomon

Meilleur moment 2017 des Français des teams trails Salomon

Les Français des teams trails Salomon, avant de savourer les fêtes de fin d’année et de se projeter sur leur prochaine saison, vous proposent de partager leur meilleur moment 2017 sur les sentiers des trails.

Seule au milieu de montagnes sauvages

Même si cette année fut souvent difficile, elle m’a encore une fois permis de vivre beaucoup de petites et grandes joies comme celle en juillet lors d’une reconnaissance de la Hardrock, au Colorado. J’étais seule au milieu de montagnes sauvages s’étalant à perte de vue, le temps était magnifique et je me sentais vraiment en forme, légère et enthousiaste, avec une sensation de liberté extraordinaire. Cette sortie résume tout ce qui fait que je me passionne pour le trail : la découverte et la contemplation, mais aussi la simplicité et la liberté de déplacement. Caroline Chaverot.

Mon voyage au Népal avec ma famille

Après une saison pas facile entre les cours, le boulot et la compétition, se retrouver au fin fond du Népal au milieu des montagnes qui entourent le Manaslu sans aucun moyen de communication pendant 20 jours m’a fait un bien fou. Non ce n’est pas un mythe, les montagnes Népalaises font rêver. C’est dans ces moments-là que tous les entraînements prennent aussi leur sens. Au-delà de la performance en course, avoir la forme physique me permet de découvrir des coins du monde fabuleux. Je conseille ce pays à tous les amoureux de la montagne ! Candice Bonnel.

Partage, dépassement de soir, émotions au Pays basque

Situé quelques semaines après des journées fin août à Chamonix, toutes aussi chargées positivement d’énergie, je garde un souvenir particulier de mon déplacement au Pays basque, à l’occasion de la Skyrhune. Des moments avec la famille, les amis, un bain de soleil et d’océan, suivis d’une belle tranche de sport, dans une ambiance qu’on adore, avec une grosse lutte, contre les éléments météorologiques et les adversaires du jour. En bref, du partage, dépassement de soir, émotions avec les gens qu’on aime. Vivement 2018 le plaisir de retrouver ce type de sensations ! Thibaut Baronian.

Une traversée du John Muir Trail inoubliable

2017 m’a permis de vivre des expériences différentes, mais toutes aussi intenses et j’ai eu la chance de les couronner de réussite. Si je dois en sélectionner une, je retiens ma traversée aux Etats-Unis sur le John Muir Trail. Ce sentier de plus de 350 km est d’une incroyable beauté. Avoir la possibilité de parcourir tous ces parcs nationaux et montagnes, sans jamais croiser une route ou un refuge est simplement quelque chose d’inoubliable. L’occasion aussi de découvrir un effort de plus de deux jours et demi en montagne et le partager avec mes amis. Nous nous sommes entraidés pour arriver à finaliser cette aventure que nous avions préparée ensemble pendant presque un an. La globalité de cette expérience est pour moi importante car elle mêle beaucoup de belles choses de divers horizons et me permet d’en envisager d’autres dans le futur. François D’Haene.

Le soutien de toute ma famille sur l’X-Alpine Verbier St-Bernard

Au-delà de la naissance de mon deuxième enfant Nuria, je conserve un excellent souvenir de mon week-end du 7 au 9 juillet passé sur l’X-Alpine Verbier St-Bernard. Tous les ingrédients étaient présents pour qu’il reste ancré en moi avec un lieu que j’aime énormément où je passe beaucoup de temps pour m’entraîner, un accueil plus que chaleureux et la présence de toute ma famille pour m’encourager. J’ai dans la tête deux images : l’une de de mon fils qui m’encourage à chaque ravitaillement, avec une petite cloche et sa casquette brodée Chamonix, l’autre de ma compagne Cindy qui gère mes ravitaillements comme une équipe de formule 1. Comment aussi ne pas oublier ma victoire qui concrétise la satisfaction de ne pas en baver à courir comme un fou le soir après avoir porté des paquets de planches sur les toits toute la journée ! Sacha Devillaz.

Victoire partagée sur la neige de Font-Romeu

Parmi mes nombreux souvenirs émerge le trail blanc de Font-Romeu le 22 janvier. Sur la ligne de départ, la température avoisine les moins dix degrés. Le vent est glacial. Les deux jours précédents, il a neigé sans interruption. Le parcours de la Romeufontaine est réduit à 32 km. Nous nous relayons en tête avec Jordi Gamito pour faire la première trace. Les conditions climatiques difficiles n’affectent pas notre bonne humeur. Nous échangeons tout au long du tracé avant de décider de partager la victoire. Heureusement que Jordi était là. Sans lui la course m’aurait paru beaucoup plus longue et moins joviale. Nathan Jovet.

Découverte des Dolomites à l’occasion de la Dolomites Skyrace

Dans un choix assez difficile à faire, tellement le trail permet de vivre des moments incroyables, je garde la découverte des Dolomites à l’occasion de la Dolomites Skyrace. Un endroit vraiment magique et une course qui me faisait rêver depuis longtemps. Je n’ai pas été déçu. L’ambiance au passage au sommet était juste incroyable et le niveau impressionnant. C’est une épreuve que je conseille de faire au moins une fois. Côté résultat je n’ai pas réalisé une belle performance. Une raison supplémentaire pour y retourner ! Robin Juillaguet.

Moment magique sur la TDS

Cette saison 2017 a été très riche en émotions dont les plus intenses sont condensées sur cette incroyable semaine UTMB. J’ai toujours pensé que ma victoire sur la CCC un an auparavant était un peu due à la chance et à un enchainement de facteurs en ma faveur. Je voulais logiquement tenter la TDS pour me prouver que je pouvais renouveler l’expérience de l’ultra distance. Je ne m’attendais sûrement pas à vivre une aussi belle journée de trail partagée avec un public incroyablement nombreux, à profiter de chaque instant, ressentir autant de plaisir et réussir une nouvelle fois à rentrer le premier dans Chamonix. Comme en 2016, ma plus grande source de motivation a été de retrouver ma petite Giulia qui m’attendait sur la ligne d’arrivée. Rien ne pouvait m’empêcher de vivre ce moment magique, pas même la douleur et la difficulté des 120 km. Deux jours plus tard, c’était au tour de ce bon vieux François de nous offrir une journée juste phénoménale sur le plan émotionnel en remportant ce qui est pour moi, la course la plus belle, intense, captivante et combative, de tout ce que j’ai pu voir dans ce sport. Une semaine vraiment inoubliable. Michel Lanne.

Emotion explosive sur l’UTMB

Mon meilleur moment 2017 trail reste le week-end de l’UTMB. Avec Thibaut Baronian, j’ai donné un coup de main à Jean-Michel Faure-Vincent, pour l’assistance de François D’Haene. Après la surexcitation du début provoquée par le fait de pouvoir suivre la course, je me suis pris au jeu et j’ai ressenti l’émotion monter en voyant François seul à l’avant. Elle est devenue explosive à partir de Vallorcine en y ajoutant la fatigue d’une nuit blanche et le monde au bord du parcours. Une première expérience sur l’UTMB qui ne sera sûrement pas la dernière en tant que ravitailleur et pourquoi pas un jour comme coureur ! Gédéon Pochat.

Des satisfactions sportives venant… des autres

Ma traversée du secteur italien pendant l’UTMB est chaotique entre averses, nausées et avancées en mode alternatif. Progressivement je sors de ma course et souhaite connaître les positions en tête. Arrivé au refuge d’Arnuva, j’ai besoin de souffler. Je rentre dans la tente médicale pour m’allonger et découvre devant un écran que François D’Haene est passé à Vallorcine en tête devant Kilian Jornet. Le suspense est total. Les commentaires vont bon train. Personne ne sait que j’ai la chance d’être au plus proche de François. La scène est irréelle. Ces images en direct, me font oublier mes douleurs et me donnent des ailes pour repartir, mais je veux connaitre l’épilogue. Je me lève, me rassois, me relève, reviens… François arrive à la Flégère en tête. Dois-je encore attendre ? Ce serait bien mais ensuite il me faudra avoir la certitude qu’il passe la ligne d’arrivée en vainqueur… Un truc sans fin. Finalement, je me lève, persuadé qu’il fera cette dernière descente comme il a su manœuvrer à merveille jusque-là. Je repars et replonge définitivement dans ma course. La parenthèse enchantée est terminée. Au Grand col Ferret, dans le vent et les giboulées, on me confirme que François a gagné. A la Fouly, j’arrête ma course. Parfois c’est bien d’être coach pour avoir des satisfactions sportives venant des autres. Christophe Malardé, coach teams Salomon France.

Victoire d’un collectif

Plus qu’un moment, c’est l’énergie positive autour des courses de l’UTMB qui me revient spontanément à l’esprit. Premier jour de course, Michel remporte la TDS en vrai patron, il montre à l’ensemble de ses coéquipiers le chemin de la victoire. Le lendemain, Thibaut, joue, tente sa chance et s’empare avec panache de la deuxième place de l’OCC. Le dernier jour, tous les coureurs du team sont présents sur le bord des chemins, malgré leurs courbatures et manque de sommeil, pour soutenir, encourager et pousser François pendant son périple. Tous se relaieront pour faire des chronos, l’encourager en haut des cols, le soutenir du regard, de la voix, ou de leur présence. A la fin, François sortira seul, grand vainqueur de cet UTMB, mais c’est cette émotion collective qui restera longtemps gravée dans mes souvenirs, car ce jour-là, tous ont échangé, partagé et ont été les uns pour les autres. Jean-Michel Faure-Vincent team manager Salomon France.

Crédit Photos : Cyrille Quintard, Philipp Reiter et Damien Rosso www.droz-photo.com

https://fr-fr.facebook.com/salomonrunning/

Bénéficiez de 15% de Réduction Immédiate avec le Code Promo TRAILSESSION

14657787_10154616273784894_1849556386_n

Trail Session Magazine, Décembre 2017

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

14938123_1454470054566419_4212488447338767112_n





A lire aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *