OFF
ON
Boxed
Mizuno: La Mujin 3 l’Adhérence à l’état brut by Michelin! Les Modèles Homme et Femme testés pour vous sur Trail Session!

Mizuno: La Mujin 3 l’Adhérence à l’état brut by Michelin! Les Modèles Homme et Femme testés pour vous sur Trail Session!

Amis traileurs, adeptes des sentiers accidentés et des vastes espaces, vous n’êtes pas sans savoir que le manufacturier français, Michelin, s’est associé au géant Nippon Mizuno pour faire de leurs expériences et leurs innovations, une chaussure qui tient la route ou plutôt qui tient les sentiers…

En effectuant quelques recherches nous sommes tombés sur cette affiche, qui, comme vous pouvez le voir, était annonciatrice de ce qui allait se passer un siècle plus tard! 😉

1905 – SEMELLE MICHELIN

« Michelin présente son nouveau pneu « semelle » qui améliore l’adhérence et la longévité du pneu. Il est composé d’une nappe croisée, de coton et de caoutchouc naturel, revêtue d’une nappe de cuir et munie de rivets métalliques. »

Affiche-le-coup-de-la-semelle (1)

LA CHAUSSURE

DSC01591

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES ET TECHNOLOGIQUES

  • Mid Foot Groove : Flexibilité et adaptabilité de la foulée
  • Wave : Stabilité
  • Crampons XtaticRide : Accroche 360°
  • Semelle extérieure Michelin : Adhérence et traction
  • Empeigne AirMesh : Respirabilité
  • X10 : Résistance à l’abrasion et durabilité
  • Poids : 358g en taille 42
  • Coureur universel et pronateur modéré à la recherche d’une chaussure stable,accrocheuse et confortable, pour un usage régulier sur des longues distances

Mon test

C’est pour moi la première fois que je me lance dans le test d’une Mizuno Trail, et lorsque j’ai appris que cette Mujin 3ème du nom s’était associée avec Michelin, je n’ai eu que hâte de les amener barouder pour voir ce que peut donner une telle association. Je reviendrai plus tard sur ce détail technique…

Ce que l’on ressent dès la prise en main, c’est de la robustesse. On a à faire à une gaillarde, et son poids de 358 grammes est là pour rappeler qu’on n’est pas dans la recherche de minimalisme mais plutôt dans du durable et du confortable. Un poids revu à la hausse par rapport au modèle précédent qui était de 325 grammes.

Côté esthétique, je la trouve réussie dans son modèle noire, verte et argent. Le chausson est large et confortable, le pied n’est pas à l’étroit.
Agréable surprise pour ma part, c’est sa rigidité. Je pensais trouver une chaussure très rigide et j’ai trouvé une semelle et un mesh souple même si ces derniers demanderont quelques foulées pour s’assouplir et avoir un rendement efficient.

Depuis quelques mois, je souffre de douleurs chroniques à la cheville, et force est de constater que Mizuno fait fort dans le maintien et la stabilité du pied. Après une centaine de kilomètres j’ai toujours cette sensation de sécurité. Je pense que la technologie Wave et Dynamotion fit n’y sont pas pour rien.

La Mizuno Wave Mujin 3 n’est pas faite pour la vitesse sur le papier mais qu’est-ce qu’elle est agréable à chausser. Je dis bien à chausser, « car ce n’est pas vous qui la portez mais bien elle qui vous porte ».

Inscrit sur un trail de 21 kms dans les Pyrénées, j’ai hésité à tester cette dernière, de peur d’avoir de mauvaises surprises du fait qu’elles sortaient juste de la boîte.

La seule surprise que j’ai pu avoir c’est que mes pieds ne souffraient nullement de frottements ou d’ampoules: ce qui est plutôt PLUS QUE POSITIF!

DSC01590

« Alors ça fait quoi d’avoir des pneus au pieds ? »

Elle est là la question que tout le monde se pose. Et bien, c’est un des gros + de cette chaussure. Pas que pour la matière de la semelle qui la rend accrocheuse mais aussi pour la forme de ses crampons XtaticRide qui en font une paire de chaussures POLYVALENTES.
Lorsque je parle plus haut que « ces chaussures ne sont pas faites pour la vitesse sur le papier », je tiens à préciser que cette semelle Michelin permet de gommer légèrement son profil « pataud » car elle s’en sort bien sur des segments de relances.

En ce qui concerne le bitume, je n’ai rien trouvé à redire. Je ne ferai clairement pas un 10kms route avec, mais sur les quelques portions que j’ai eu l’occasion d’emprunter, je me suis senti à l’aise.

Attention cependant à ne pas se laisser embarquer par son côté rassurant, car comme toutes ses copines, la Mujin 3 adhère modérément sur les passages ombragés avec herbes humides. J’en ai fait l’expérience 😉

Cette chaussure m’a clairement donné envie de faire plus ample connaissance avec la marque Japonaise. J’ai un profil de finisher plus que de speedy gonzales et j’ai trouvé chaussure à mon pied.

DSC01593

2016-08-14 16.07.12

LE TEST DE SEVERINE

1

2

Prix : 140€

La Wave Mujin 3 Woman est une chaussure spécifiquement conçue pour le trail. Pour les coureurs de Neutre à Pronateur de tous poids, elle excelle sur tous les types de sol.

Descriptif technique 

Points forts: Adaptabilité sur chemins instables / Amorti / Stabilité / Adhérence / Traction

Profil : Coureur universel et pronateur modéré à la recherche d’une chaussure stable et confortable, pour un usage régulier sur terrains accidentés.

Collection : Automne-Hiver 2016

Poids : 360 g (pointure 42)

Drop: 12mm

Epaisseur semelle avant: 10

Epaisseur semelle arrière: 22

Mon test 

  • trail de 15km sur le sable de Soulac par grosse chaleur,
  • trail de 36 km avec 2300 D+ avec humidité +++ sur la première partie de course, ensuite température écrasante
  • trail de 13 km dans la boue et ruisseau des sous bois

Autrement dit je pense que j’ai pu tester cette chaussure dans tous les terrains possible en trail….

Je courai précédemment avec la  n°2 de ce modèle et j’en étais très satisfaite. En effet, après avoir essayé diverses marques de chaussures tout terrain, il me manquait des semelles et des crampons plus accrocheurs (je suis adepte de la course en Montagne avec de la boue et des cailloux, oui les filles aiment cela aussi). De plus, pas mal de chaussures s’usent de manières irrégulières sur le mesh ce qui me vaut d’acheter deux paires de basket par an (au moins).

Mon ressenti général 

Le tissu (air mesh) : jolie design, pas d’ampoules malgré de fortes chaleurs et des frottements importants dus à la course dans le sable et les cailloux, celui-ci permet au pied de mieux respirer et offre à la chaussure une excellente respirabilité et durée de vie.

– La semelle : je l’ai trouvé plus raide et plus dur que le modèle précédent. Par contre plus de  dynamisme, d’amorti, de confort et de robustesse (malgrès ce que je viens de leur faire subir, elles sont comme neuve). Elle possède une excellente accroche sur terrain gras grâce à la technologie X Stud,(crampon en forme de X) tout en restant très souple sur sol dur grâce au concept Midfoot X groove. La nouvelle conception de plaque concave Wave combine amorti et stabilité sur terrain accidenté.

– Dynamotion fit : technologie qui permet à la tige de la chaussure de suivre le mouvement du pied,ce qui diminue les tensions subies par la chaussure et empêche le déplacement de la languette. Un chaussant bien structuré avec un maintien talon fiable qui apporte de la stabilité.

On le ressens très bien, le pied et la cheville pour le coup se contorsionnent moins, il y a un très bon maintien avec la présence du trou supérieur sur la chaussure permettant un meilleur serrage de celle-ci. En revanche, pour les pieds fins je pense que vous aurez du mal à bien tenir votre pied.

– MICHELIN : les crampons développés par Michelin permettent une adhérence optimale sur tout type de terrain et spécialement ceux qui sont boueux et les racines. La collaboration entre Mizuno et Michelin est parfaitement réalisé sur cette chaussure.

CONCLUSION

Mon point de vue, c’est une chaussure au design bien soigné, renforcé sur la semelle et le mesh pour une meilleur durée de vie. Elle se plaît dans les terrains hostiles mais un peu raide sur les sols durs type route. Après avoir parcouru une bonne distance dans un cour d’eau je n’ai pas ressenti de surpoids ou de frottements au niveau des coutures. Je recommande ces chaussures pour les adeptes des sentiers hors chemins avec des difficultés diverses comme la boue, l’eau, les cailloux, le sable…de plus pour moi qui coure beaucoup à la montagne avec du devers je dois avouer que c’est agréable d’avoir un pied bien maintenu et qui ne glisse pas dans la chaussure.

En revanche pour les pieds fins je pense qu’il vous manquera un peu de maintient au niveau de la voûte plantaire et je vous déconseille le bitume.

Pour moi la chaussure correspond à tout bon traileur et amateur de course dans les nuages qui se respecte et qui cherche de bonnes sensations dans la pose du pied dans des situations potentiellement dangereuses.

Disponible chez notre partenaire i-Run (-15% avec le Code Promo TRAILSESSION)

Prix de Vente Conseillé: 140 Euros

mizuno-wave-mujin-3-m-chaussures-homme-128177-1-f

Trail Session Magazine, Août 2016

Crédit Photos: Loïc Roig, Trail Session Magazine



2 comments

  • J’ai les Mujin3 depuis maintenant 15 jours, plutôt déçu côté accroche; on est à des années lumières de la Speedcross et ces chaussures ne sont vraiment pas sécurisantes sur terrains gras; ça glisse vite et tout particulièrement en latéral.
    Pire, la partie arrière de la semelle tartine très vite; j’ai de belles photos d’une galette de boue formée après seulement dix minutes et dont je ne suis venu à bout qu’en déchaussant et en frappant les chaussures l’une contre l’autre.
    Bref, l’interaction Mizuno/Michelin semble avoir été limitée aux équipes marketing.
    Par contre, contrairement à la Speedcross, on peut faire de la route ou des terrains secs. Je la réserve donc pour des sorties mixtes, pas trop techniques et plutôt tranquille sur le rythme.
    Point fort, elle est effectivement très confortable.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *