OFF
ON
Boxed
Mizuno : une tenue supersonique!

Mizuno : une tenue supersonique!

En test textile pour le mois d’août chez Trail Session, une tenue complète été de chez Mizuno, la tenue que je me suis amusé à appeler «Sonic» : à savoir, le cuissard Mizuno BG 8000 II allié au T-shirt Mizuno Premium Aero M. Ainsi paré, j’ai pu me prendre pour Sonic® pendant tout l’été 😀

Premier point commun, la marque et le célèbre hérisson sont tous les deux japonais. «Quel rapport ?» me direz-vous. Eh bien… Sonic court vite et, franchement, cette tenue-là, elle donne envie de faire pareil !

Voyons voir si ça a été le cas, maintenant …

J’ai couru avec cette tenue durant les deux mois de l’été, par tous temps, en montagne comme en plaine, avec ou sans sac à dos, ce qui me permet d’en faire un retour assez précis. La première chose que je peux dire, c’est que je partais avec quelques a-priori. En effet, j’ai tendance à courir plutôt «léger», sans m’embarrasser d’artifices : short court et ouvert type marathon et haut moulant. Rien de mieux donc pour émettre un avis objectif.

Le Cuissard  BG 8000 II «Comprimer pour performer !»

* technologies / matières

Ce cuissard haut de gamme de Mizuno est taillé pour la compétition et les entraînements intensifs. Confectionné avec une matière hautement compressive (le BioGear) qui permet de réduire, a priori, les vibrations musculaires, et donc l’apparition de crampes ou autres douleurs, un mesh bien fait au niveau pelvien (le PowerMesh) et d’une compression spécifique au niveau des ischios (le Muscle Tuning), tout y est pour courir bien tenu. Je dis «a-priori» parce que je suis toujours un peu circonspect avec tous ces qualificatifs et autres attributs qu’on peut donner aux produits. Ni pour, ni contre, juste pas dupe ! 😉

Muscle tuning PowerMesh BioGear

* Sensation / confort

Enfilons maintenant le cuissard. Immédiatement, l’impression de légèreté se fait sentir, due à la forte compression du cuissard.

L’envie de courir vite arrive. Plutôt bon signe ! Et, dès les premiers hectomètres, les sensations sont bonnes, vraiment bonnes : on sent ses cuisses légères, pas entravées, avec l’impression de filer dans le vent (Sonic, quand tu nous tiens ! ^^). Le confort est très bon, la compression nickel. Au fil des kilomètres et des ascensions, les jambes se font plus lourdes, les cuisses plus brûlantes. Normal pour une sortie faite à l’improviste, sous le cagnard, juste « pour voir ». Fin de la première sortie, difficile de dire si «ouah, l’effet est dingue !» car on n’est jamais identique au niveau des sensations d’un jour sur l’autre.

Les sorties s’enchaînent donc dans mon petit coin refuge auvergnat et si, après quelques sorties poussées à manger du dénivelé, les cuisses commençaient à chauffer, la sensation de récup’ est tout de même clairement positive.

«Le cuissard est super confortable et ne se fait pas sentir.»

On file à la vitesse supersonique !

* Respirabilité

Comme je l’ai dit, je suis sorti sous tous types de temps : pluie venteuse comme canicule. Si le cuissard évacue correctement la transpiration et sèche vite et bien (merci le PowerMesh !), il est à mon goût clairement trop chaud pour l’été. Cette épaisseur sera en revanche la bienvenue pour les sorties automnales ou venteuses.

«Parfait pour les courses ou sorties en montagne, au temps mitigé ou imprévu»

* Qualité

En ce qui concerne la qualité du cuissard, on sent tout de suite que les finitions sont bonnes et que la confection n’a pas été négligée. Normal, c’est Mizuno et c’est du costaud ! Toutefois, j’ai pu remarquer au bout d’une centaine de kilomètres que les coutures commençaient à s’effilocher légèrement sur le derrière. Pas handicapant à ce stade et, comme je n’ai pas pour habitude de courir sur les fesses, c’est peut-être dû au lavage. Je ne l’ai pourtant pas lavé plus d’une dizaine de fois, et toujours à 30°C. Bref, ce n’est pas nécessairement à relever, mais au moins bon à savoir.

Petit bémol également en ce qui concerne la poche «porte-clé». Je sais qu’il est souvent coutume de faire une petite poche à l’intérieur du short et sur le côté afin d’y mettre une clé. Toutefois, de plus en plus de personnes courent avec de grosses clés ou avec leur smartphone pour rester «connectés». Aussi, une poche plus grande, sur le derrière du short, au niveau du haut du coccyx, aurait été faisable, pratique, et pas inutile.

* Taille

En ce qui concerne la taille, pour mon gabarit moyen (1m78 – 72kg), la taille M est parfaite. Ni trop grand, ni trop petit. Vraiment ajusté et c’est appréciable. L’effet induit est qu’à aucun moment je n’ai eu d’irritations aux «parties». Pour le coup, Mizuno est vraiment fiable sur son indicateur de tailles.

En conclusion, ce cuissard m’a réconcilié avec le compressif envers lequel j’étais assez réticent. Passe-partout mais taillé tout de même pour la compèt’, il conviendra autant pour toutes les saisons aux coureurs frileux ou, en saison hivernale, aux coureurs qui, comme moi, n’aiment pas courir en collants 😀

Lors des sorties nocturnes, j’ai pu vérifier l’efficacité du revêtement réfléchissant sur le logo, même s’il reste léger.

Au niveau des autres points à améliorer, je soulignerai peut-être (mais c’est vraiment pour en trouver) le rajout d’une poche à l’arrière, qui permettrait d’y loger un smartphone.

Bref, en définitive, si vous aimez courir en cuissard compressif, celui-ci est vraiment fait pour vous. Et si ce n’est pas le cas et que vous souhaitez franchir le pas, essayez-le, vous serez comme moi : conquis !

avantages

inconvénients

Compression et confort

Trop chaud pour l’été

Taille ajustée

Coutures qui s’effilochent

Bonne évacuation de la transpiration

Bandes réfléchissantes

Vous trouverez le cuissard MIZUNO BG 8000 II en vente à partir de 53€ au lieu de 75€ (Coloris unique)

Le T-Shirt Premium Aero

Nous revoilà toujours chez Mizuno, mais avec un t-shirt ultra léger cette fois-ci, spécialement conçu pour courir sous temps chaud. Sa confection tout en mesh avec la technologie DryLite lui permet une excellente respirabilité et évacuation de la transpiration. Par ailleurs, Mizuno a développé un traitement antibactérien spécifique, le FreshPlus, qui permet d’éviter au t-shirt de (trop) sentir mauvais. J’ai pu le constater et l’approuve donc, c’est vraiment efficace ! Oui, oui !

Un mesh vraiment bien fait. Excellentes respirabilité et évacuation de la transpiration

* confort

J’ai plutôt tendance à courir avec un haut moulant, plus ou moins compressif, et donc plus ou moins délicat à mettre aussi. Revenir à un haut plus ample m’a rappelé combien il était agréable d’enfiler rapidement un t-shirt (que celui qui n’a jamais entendu «craquer» son t-shirt en l’enfilant trop rapidement me jette la première pierre…. 😉 )

En ce qui concerne le confort en course, là aussi, peu de choses à redire. Le t-shirt évacue bien la transpiration et ne se fait pas trop ressentir comme une «éponge» une fois mouillé par la pluie ou de sueur. J’ai pu alterner sorties longues et courtes, dans le sec ou sous la pluie, et je n’ai ressenti aucune irritation aux tétons. Toutefois, par expérience, on peut s’attendre à en avoir tout de même avec ce type de t-shirt, surtout si l’on est plus serré dedans.

«Rapide à enfiler, léger à supporter, agréable à porter» 

* résistance / solidité

J’ai remarqué deux bandes thermocollées, alternées devant/derrière sur chacune des épaules. N’ayant pas trop cerné leur fonction (vous allez peut-être pouvoir m’aider là-dessus), j’ai osé en déduire que c’était pour réduire les frottements sur le mesh, dus aux lanières du sac à dos. Sans certitude toutefois…

Si mes sorties avec un sac à dos n’ont pas semblé abraser le tissu, j’ai toutefois remarqué que le mesh s’effilochait rapidement et était assez sensible aux accrocs : ongles, ronces, branches…

Accrocs – Bandes thermocollées

* design / coloris

Le t-shirt est disponible en deux coloris : bleu avec rayures orange et orange avec rayures grises. Personnellement, j’adore les deux design qui sont à la fois simples et dénotent d’un beau dynamisme. J’ai aussi aimé la coupe cintrée et ajustée. Pour mon «petit» mètre 78, la taille M convenait parfaitement.

Malgré son aspect basique que certains pourront trouver banal, ce t-shirt est un super compromis pour qui veut courir léger en été, sans se ruiner. Si l’on veut courir branché et pas cher, c’est un «must have» à avoir dans sa penderie !

Le t-shirt, grâce à sa conception en mesh innovante permet une très bonne évacuation de la transpiration. Sur la peau, ni les coutures ni le tissu ne se font ressentir, mais si le mesh reste assez fragile et sensible aux accrocs.

Associé au cuissard Mizuno BG 8000 II, vous donnerez des ailes à vos jambes, et du piquants à vos sorties !

avantages

inconvénients

légèreté

fragile

taille ajustée

très bonne respirabilité

séchage

Vous pourrez vous procurer ce beau T-shirt Mizuno Premium Aero M «supersonique» à partir de 35€ au lieu de 49€.

Test réalisé par Fab pour Trail Session Magazine

Bénéficiez de 15% de Réduction Immédiate avec le Code Promo TRAILSESSION

14657787_10154616273784894_1849556386_n

Trail Session Magazine, Août 2017

Inscrivez-vous à notre Newsletter !

14938123_1454470054566419_4212488447338767112_n





A lire aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *