OFF
ON
Boxed

La Bobologie des pieds chez le coureur

Elodie Bouchardon

Elodie Bouchardon, Podologue et contributrice pour Trail Session, nous livre un article bien complet sur les soins apportés à nos pieds lors de nos Trails…

La préparation des objectifs de l’année pour un coureur, en général, est principalement axée sur le développement musculaire, respiratoire, cardiaque l’alimentation ; les différentes tenues vestimentaires à adopter en fonction temps ; etc. Cependant, il faut savoir que les pieds, lors d’une course (tout autant à l’entrainement !!) sont exposés, de façon permanente, aux micro-traumatismes.

En tenez-vous compte ? Car ce qui parait être insignifiant peut s’avérer devenir une contrainte voire un handicap majeur au long terme, aussi bien physiquement que psychologiquement. Si ces « petits riens » ne sont pas traités immédiatement, et de façon rigoureuse, vous aurez de fortes probabilités qu’ils engendrent d’autres pathologiques par compensation, logiquement évitables.

Nous retrouvons essentiellement, sur le terrain: Les hématomes sous-unguéaux et les phlyctènes (plus communément appelées « ampoules). Ces affections ne se localisent pas sur certaines zones par hasard, il faut en déterminer la ou les causes.

Les hématomes sous-unguéaux

podologie (1)

C’est une collection sanguine située sous l’ongle provoquant une pression, et de fait, une douleur vive. Cet hématome apparaît après un traumatisme direct (exemple choc sur une roche) ou des micro-traumatismes répétés. Dans ce dernier cas, la chaussure peut en être responsable : si elle est trop grande, le pied glisse en avant vers le bout de la chaussure surtout sur un parcours en dévers ; et si elle est trop petite, le pied est déjà en contact avec celui-ci. Le choix de la chaussure, au préalable est donc très important et doit se faire en fonction de la forme du pied.

Lors de votre achat, sortez la semelle de propreté de la chaussure, placez votre pied sur celle-ci et veillez à ce que vous puissiez placer la largeur d’un pouce au bout de votre gros orteil (ou du deuxième, s’il est plus long) ; vérifiez aussi que votre pied ne dépasse pas de cette semelle sur la largeur de l’avant-pied. Il est fortement recommandé de les « casser » bien avant votre compétition, vous éviterez, ainsi, ces désagréments. Une coupe d’ongles trop courte et/ou trop rapprochée (dans le temps) de votre sortie peut s’avérer néfaste car la peau sera trop sensible et l’ongle trop saillant.

podologie (12)

podologie (10)

Lorsque l’hématome apparait, il convient de le traiter dans les 48h, avant coagulation du sang. Si possible, sur place : vous trouverez souvent une association de podologues ou des étudiants en podologie, disposés aux soins à l’arrivée (si ce n’est pas le cas, appelez au plus vite un podologue afin d’évacuer le sang au plus vite). Il faudra être à jour de son vaccin anti-tétanique ! Il est nécessaire d’expulser le sang emprisonné sous l’ongle afin d’éviter le décollement de celui-ci et d’en provoquer sa chute. Le principe consiste à libérer le sang bloqué sous la tablette unguéale à l’aide d’un trombone chauffé à blanc, de préférence, puisque le bout de celui-ci n’est pas biseauté et permet de réaliser un puit net. Penser à appliquer un antiseptique avant et après avoir percé. La pression exercée fera sortir le sang de façon nette, prévoir une compresse afin de réceptionner le liquide. Ensuite, il convient de réaliser un pansement imbibé d’antiseptique afin de collecter le reste du sang qui sortira encore lors de la marche. La douleur ressentie SUR L’INSTANT n’est rien à côté de celle qui resterait de manière lancinante voire permanente dans les jours à venir.

podologie (3)

Afin d’éviter ces tracas, consulter un podologue à l’avance, qui réalisera une coupe correcte et vous aiguillera sur la technique à adopter pour l’avenir, la pérennité des vos phanères.

Nous pouvons aussi le traiter avec une seringue, lorsque la matrice de l’ongle est soulevée par une ampoule.

podologie (9)

Les phlyctènes (communément appelées « ampoules) ouvertes et fermées

Déjà largement abordé par Isabelle Paucot, je ne reviendrai pas sur le sujet ! (article ici )

J’ajouterai simplement, comme exemple, une technique/ou recette de traitement qui s’avère bénéfique pour la cicatrisation des phlyctènes ouvertes (voire fermées) aux talons, testée sur le terrain pendant et après la course. Cela permet aussi à la plaie de rester indolore.

podologie (5)

En effet, si l’épiderme est retiré au 2/3 (sinon la laisser en place, car elle aura un effet, seconde peau protectrice naturelle), nous devons extraire la couche restante (risque de conflit par plis), pour faire place nette ! Une fois la plaie soigneusement nettoyée, on applique un tulle gras Biogaze® (principalement composé d’huile essentielle de Niaouli et de thym) sur toute la surface lésée, avec une compresse par-dessus puis on réalise un bandage « assimilé » à un strapping effectué pour une entorse de cheville (il doit être neutre : sans serrer, sans pli, et sans angle donné au pied). Attention un pansement avec de la Biogaze® est à renouveler seulement tous les 2 à 3 jours. A ne pas utiliser s’il existe une allergie connue à l’un des constituants (graisse de laine ou lanoline).

podologie (6)

Lorsque la peau est régénérée, il conviendrait d’hydrater votre peau néo-formée avec une crème type NOK®, afin de la rendre plus souple.

Cette technique n’est pas limitée au talon :

podologie (4)

« Toute « recette » est applicable dès lors qu’elle fonctionne … »

Il faut également noter que nous observons des « bobologies » (traitées en cabinet chez une personne lambda) à l’arrivée de course, qui, lorsqu’elles ne sont pas soignées en amont, peuvent entraîner des conflits chez un coureur, telle qu’une verrue plantaire, une mycose unguéale, un « pied d’athlète », un ongle tendant à l’incarnation, un durillon, un cor, etc. (Autres sujets que l’on pourrait aborder…)

Pensez à anticiper ! Consultez un podologue, afin d’éradiquer toute souffrance fortuite qui gâche ces instants forts en émotion…logiquement positive !

Elodie BOUCHARDON (pédicure-podologue), pour Trail Session Magazine.

A lire aussi:

3 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *